Q & R
Réponses variées à des questions éternelles et fréquemment posées
(Traduction par Fabien Chabreuil)

Quel lien y a-t-il entre l'Ennéagramme et le Travail de Gurdjieff ?

Quand nous parlons de l'Ennéagramme, nous nous référons habituellement aux neuf types ou "fixations" découverts par Oscar Ichazo et développés ensuite par Claudio Naranjo et par d'autres auteurs modernes. Il est certain que Gurdjieff utilisait le symbole de l'Ennéagramme, mais dans un contexte très différent. À notre connaissance, il n'y a absolument aucune preuve que Gurdjieff utilisait le système de personnalité de l'Ennéagramme pour déterminer le type de ses élèves. Il avait pourtant recours à une typologie pour révéler aux étudiants qui travaillaient avec lui sur une longue période quelle sorte d'"idiot" ils étaient, mais cette typologie n'était pas reliée au symbole de l'Ennéagramme.

Cependant, l'Ennéagramme peut être rapproché du Travail de Gurdjieff en ce sens qu'il peut être utilisé pour nous "éveiller", si nous nous en servons correctement. Gurdjieff enseignait que nous sommes "endormis", enfermés dans la transe de notre personnalité et que nous devons apprendre à nous observer pour échapper à son emprise. Le seul but du Travail de Gurdjieff est de fournir les "conditions" permettant aux étudiants d'observer le fonctionnement automatique de leur personnalité, de s'en libérer et ainsi d'être capable de servir les "forces supérieures", ou d'obéir à la Volonté de Dieu (selon votre terminologie et vos croyances).

Bien que l'Ennéagramme des fixations ne soit pas issu de la tradition de Gurdjieff et ne soit pas utilisé actuellement par ses partisans les plus anciens, les groupes récents inspirés par la "Quatrième Voie" de Gurdjieff voient en lui un moyen de se concentrer sur des structures de la personnalité avec lesquelles nous nous identifions. En dernière analyse, c'est selon nous le meilleur usage que nous puissions faire de l'Ennéagramme : un guide pour notre auto-observation et une aide pour comprendre notre personnalité et "voir" ses mécanismes à l'œuvre à chaque instant. Quand l'Ennéagramme et ses types sont compris clairement et en profondeur, le système devient un miroir qui nous montre qui nous sommes, à la fois à un niveau Essentiel et au niveau du fonctionnement de notre personnalité. Ou pour le dire autrement, l'Ennéagramme nous montre qui nous sommes réellement et qui nous croyons être quand nous nous identifions à notre personnalité.

Don Richard Riso et Russ Hudson


Y a-t-il une version définitive de l'Ennéagramme ?

Les enthousiastes de l'Ennéagramme lancent parfois des projets dont le but est d'identifier précisément les adjectifs corrects qui définiraient au mieux chaque type. Il y a derrière cette idée la présupposition qu'il existe quelque part un Ennéagramme objectif aussi réel que les tables et les chaises.

En réalité, les auteurs présentent des versions nettement différentes du système. Certains auteurs en contredisent d'autres ou découpent le même gâteau de manière différente. Il est clair que certains écrivent d'abord à propos des gens, pendant que d'autres décrivent un système à travers lequel ils filtrent les gens.

Il existe des descriptions incompétentes de l'Ennéagramme, mais même ses experts reconnus sont en désaccord à propos du style de personnalité de gens célèbres, ce qui signifie que quelqu'un se trompe. Les experts de l'Ennéagramme sont comme des aveugles décrivant un éléphant ; chacun dispose d'un indice sur un aspect différent du même animal.

Cela signifie notamment qu'il n'y peut pas y avoir de certitude complète en dehors de vous-même. Vous devez parcourir les différentes versions et créer la vôtre.

Tom Condon

* * *

Il y a plusieurs excellents livres sur l'Ennéagramme mais si vous vous limitez à un seul livre ou à un seul auteur, vous n'aurez qu'une compréhension incomplète de l'Ennéagramme. Je pense que la collection idéale contient au moins un auteur de chaque type. Il est important d'expérimenter les neuf types d'autant de façons qu'il est possible : écouter les voix et les styles de discours, observer les expressions et le langage du corps, entendre et lire ce que chaque type dit de lui-même et des autres types. Vous serez surpris des distinctions subtiles que vous constaterez si vous procédez ainsi.

Elizabeth Wagele


Comment puis-je trouver le type de quelqu'un d'autre ?

Avec beaucoup, beaucoup de prudence et de respect ! Utilisez votre sens de l'observation pour vous créer une image du comportement de quelqu'un et comparez cette image avec les divers types qui peuvent correspondre (par exemple 38 et 1). Interprétez vos impressions très subtilement, car les comportements ne sont pas la vraie clé du type d'une autre personne, mais seulement un ensemble d'indices. Avec le temps, vous commencerez à voir le facteur déterminant : la motivation. Est-ce que cette personne est focalisée sur le fait de terminer son travail parce qu'elle accumule les projets achevés comme autant de succès (3), parce qu'elle a besoin d'avoir son environnement de travail sous contrôle (8), ou bien parce que c'est la "bonne" chose à faire (1) ? Si vous avez une relation suffisamment bonne avec la personne, vous pouvez l'interroger. Si ce n'est pas le cas, écoutez les métaphores qu'elle emploie quand elle parle de sa vie et cherchez-y la motivation sous-jacente. Et si vous le pouvez, résistez à la tentation à laquelle nous sommes tous soumis : évitez d'utiliser votre conclusion pour les enfermer dans un stéréotype, même si, et surtout si vous êtes convaincu de son exactitude.

Courtney Behm


Que faire si je me reconnais de type x dans un livre de l'auteur A, de type y dans un livre de l'auteur B, et de type z dans un livre de l'auteur C ?

Continuez à lire. Essayez de lire au moins un livre écrit par un auteur appartenant à chaque type. Participez à des groupes où vous verrez des exemples réels de chaque type. Plus vous vous intéresserez l'Ennéagramme, plus vite vous trouverez votre type. Cela peut prendre un jour ou plusieurs années. Certaines personnes décident qu'elles sont d'un type et changent d'avis quelques années plus tard. Elles n'y ont rien perdu.

Elizabeth Wagele


Existe-t-il des comportements ou des particularités qui sont des bons indicateurs du type d'une personne ?

L'Ennéagramme est simple à apprendre mais difficile à maîtriser. Pratiquement, les bases du système peuvent être comprises rapidement et appliquées à la vie quotidienne de multiples façons. Mais l'Ennéagramme est une matière complexe et subtile et il faut du temps pour l'absorber.

Beaucoup d'étudiants de l'Ennéagramme désirent des raccourcis pour simplifier son utilisation. La manière la plus courante de faire cela est de rechercher une connexion entre le comportement extérieur d'une personne et son style de personnalité intérieur.

Certains posent des questions comme : "Mon mari conduit trop vite. Qu'est-ce que cela signifie ?" Cela signifie qu'il devrait ralentir. Mais le questionneur demandait en réalité : "Quelle est la connexion entre un trait de comportement observable et un style de personnalité dans l'Ennéagramme ?" La réponse est : absolument aucune.

Je connais beaucoup de 2 qui, quand ils conduisent, roulent trop près de la voiture qui les précède. Si vous y songez, c'est cohérent avec la métaphore du 2 : quelqu'un qui ne veut pas être seul et qui a besoin d'être connecté aux autres conduit trop près d'eux.

Est-ce que tous les gens qui font cela sont des 2 ? Non ; le comportement extérieur ne prouve rien. Si vous réalisez par d'autres moyens qu'une personne est un 2, alors le fait qu'elle conduise trop près des autres fait sens dans son style de personnalité. Le comportement s'ajuste bien avec une douzaine d'autres choses que la personne dit ou fait, mais en définitive vous avez besoin d'une autre stratégie pour découvrir le style d'Ennéagramme d'une personne. Supposer que toute personne que vous voyez trop près de vous dans votre rétroviseur est un 2 serait de la bigoterie.

Essayer de faire correspondre des traits comportementaux à des styles de personnalité est comme confondre un problème de mathématiques avec un poème. L'espoir est qu'il existe une formule exacte. "Peut-être que si la personne a un père 6 et une mère 2, il est possible de combiner ces deux nombres, de diviser par 2 et cela signifie que la personne est toujours un 7." L'Ennéagramme affecte des numéros aux gens, mais ce n'est pas vraiment des mathématiques.

J'ai entendu des enthousiastes de l'Ennéagramme dire des choses comme : "Vous ne pouvez pas être un 3, vous avez des cheveux de 7.", ou "Vous pensez peut-être être un 1, mais ce n'est pas possible car les 1 regardent toujours les gens dans les yeux."

Ce n'est pas qu'il n'existe pas certaines expressions physiques propres à des styles de l'Ennéagramme ; mais elles ne sont pas systématiques. Généraliser une partie de ce que vous apprenez produit une vision simpliste et illusoire du comportement humain et transforme l'Ennéagramme en quelque chose de parfaitement stupide. Le paradoxe de l'Ennéagramme est que c'est quand vous l'appliquez souplement que vous arrivez à un diagnostic précis.

Un style dans l'Ennéagramme est plus que l'addition des comportements visibles d'une personne. Le système décrit les stratégies intérieures qui génèrent les comportements, la "machinerie qui est au sous-sol". Ce n'est pas ce que les gens font, c'est pourquoi ils le font. Une personne n'a qu'un seul mécanisme de base de perception ; quand vous avez réussi à l'identifier, vous voyez comment les traits externes en découlent logiquement.

Quand nous parlons des gens et des styles de personnalité, les mots les plus importants sont : il se peut, il est possible, peut-être, vraisemblablement, souvent et parfois.

Tom Condon


Que sont les "trois centres ?"

L'expression "trois centres" fait référence aux trois types d'intelligence humaine mentionnés au moins depuis l'époque de Platon (432-347 avant JC). Ils ont été nommés différemment selon les époques et les cultures, mais nous les appelons simplement centres mental, émotionnel et de l'action.

Kathy Hurley et Ted Dobson


Comment utilisez-vous les trois centres dans votre vie quotidienne ?

Quand nous commençons notre vie, chaque centre est prêt à se développer et à accomplir sa fonction propre. Chaque enfant naît avec le centre de l'action (ou centre physique) déjà opérationnel et prêt à répondre à l'environnement. Le suivant à s'éveiller est le centre émotionnel quand l'enfant entre en relation avec ceux qui prennent soin de lui et d'autres personnes significatives. Enfin le centre mental s'anime quand l'enfant devient curieux et commence à comprendre son monde.

Chaque centre a des fonctions particulières à accomplir. Parmi les véritables fonctions du centre mental, on trouve la pensée créative, la raison et le discernement. La création artistique, la recherche de sens et la conscience sont les expressions véritables du centre émotionnel. Les fonctionnalités du centre de l'action sont notamment la guidance, l'achèvement et la joie.

Au commencement de la vie, chaque centre est prêt à accomplir les tâches pour lesquelles il a été créé. Cela signifie que les centres sont en équilibre. Pourtant, comme nous avançons dans la vie, les centres ne se développent pas de manière égale. Pour diverses raisons (qui sont trop complexes pour être expliquées ici), nous devenons très à l'aise avec les fonctions de l'un des centres, relativement à l'aise avec les fonctions d'un autre centre, mais nous nous servons à peine du troisième et ses fonctions sont souvent une énigme pour nous.

De cette manière, nous apprenons à utiliser les centres dans un ordre préférentiel, indépendamment de la tâche à accomplir. Ainsi nous utilisons souvent un centre non approprié pour accomplir une tâche et c'est la source de beaucoup des souffrances et des échecs que nous vivons alors que nous grandissons et nous développons en tant qu'êtres humains.

Par exemple, si la tâche à accomplir est de nettoyer votre maison, le centre de l'action est le seul approprié pour cela. Si vous essayez d'accomplir cette tâche avec le centre mental, vous allez seulement imaginer que vous nettoyez la maison et si vous utilisez le centre émotionnel, vous serez seulement en colère après ceux qui ont mis le désordre.

Quand la famille partage un dîner, le centre émotionnel doit être en avant pour assurer le lien entre les personnes et pour s'intéresser à la journée qu'ils ont vécue. Le centre mental vient en second pour assurer une conversation plaisante et intéressante. Le centre de l'action doit être en troisième position jusqu'à ce que le repas soit terminé et qu'il soit temps de laver la vaisselle et de nettoyer la cuisine.

Quand vous essayez de faire vos comptes, il est préférable de ne pas laisser le centre émotionnel prendre le contrôle sous peine de vous retrouver déprimé par les factures ou enchanté par votre bonne fortune, car ces sentiments ne feront que vous détourner du travail à faire. Si le centre de l'action prime, vous vous lèverez de votre bureau et vous distrairez avec une activité sans rapport. Seules la logique et l'objectivité du centre mental peuvent accomplir cette tâche.

Bien que ces exemples fassent habituellement sens, nous avons tous beaucoup de souvenirs de tâches simples rendues confuses en essayant de les accomplir avec le mauvais centre. C'est l'expérience humaine.

Kathy Hurley et Ted Dobson


Qu'est-ce que cela signifie d'avoir les centres déséquilibrés ?

Utiliser régulièrement les centres de façon déséquilibrée éloigne notre attention du véritable sens de l'existence et nous conduit à vivre de manière superficielle. Les circonstances extérieures pilotent notre vie et déterminent notre futur. Nous réagissons de manière prévisible à chaque situation avec les mêmes réactions familières. Quand nos réponses ne fonctionnent pas, nous répétons la même stratégie avec une plus grande intensité. Utiliser les centres de façon déséquilibrée est donc la base de chaque compulsion de l'Ennéagramme.

En outre, chaque type considère la vie à travers les valeurs égocentriques de l'un des centres et nie l'importance des deux autres. Les 2, les 3 et les 4 voient la vie principalement à travers les valeurs superficielles du centre émotionnel, comme l'attachement à l'image, le fait de prendre les choses personnellement et la lecture de l'environnement émotionnel. Les 5, les 6 et les 7 considèrent l'existence essentiellement à travers les valeurs triviales du centre mental, comme la recherche d'information, la conception de petits plans et la curiosité futile. Les 8, les 9 et les 1 répondent à la vie principalement depuis les valeurs du centre de l'action comme la gestion de son énergie, la recherche de sa propre sécurité et la poursuite du plaisir. Au nom de leur "centre préféré", les neuf types ignorent le but et le sens véritables de ce qui se produit.

Alors, qu'est-ce que cela signifie d'avoir les centres déséquilibrés ? En une phrase, cela signifie que nous vivons sous le contrôle de notre compulsion, en réagissant automatiquement à la vie plutôt que d'explorer notre monde intérieur et d'ouvrir nos esprits et nos cœurs à de nouvelles manières de penser, de se relier et d'interagir avec le monde extérieur.

Kathy Hurley et Ted Dobson


Quelle quantité de théorie de l'Ennéagramme dois-je apprendre pour améliorer ma vie ?

L'Ennéagramme peut avoir un impact positif sur votre vie à différents niveaux d'expertise. Au niveau d'introduction le plus basique, le simple fait de devenir conscient qu'il y a neuf manières différentes de voir ce que nous appelons la "réalité" nous donne une nouvelle perspective sur notre comportement et sur celui des autres et jette les bases d'une attitude d'acceptation et de compréhension. L'Ennéagramme nous donne aussi un outil pour dépersonnaliser nos difficultés avec nos collègues, notre famille et nos amis, quand nous réalisons qu'ils ne restent pas debout toute la nuit pour trouver des moyens de rendre la communication difficile ; ils voient simplement une partie de l'image différente de celle que nous entrevoyons. Avec des niveaux modérés d'implication, vous pouvez ajuster plus précisément vos relations avec vous-même et avec les autres. Vous pouvez utiliser votre connaissance des types pour renforcer votre processus de transformation et pour devenir plus compatissant et plus ouvert aux différents points de vue. Au niveau le plus profond, l'Ennéagramme peut devenir un chemin vers votre moi essentiel, vers la découverte de votre but spirituel et vers le renforcement de votre connexion avec ce que nous appelons Dieu. Et comme nous continuons à abandonner nos défenses, nous devenons de plus en plus disponibles pour vivre des relations de toutes sortes de façon profonde et satisfaisante.

Courtney Behm

* * *

Même une toute petite quantité peut être aidante. Que vous soyez désireux de vous améliorer spirituellement est un bon signe. Les effets de l'Ennéagramme sont à la fois subtils et évidents, à beaucoup, beaucoup de niveaux et sur une longue période de temps.

Elizabeth Wagele


Que faire si j'ai des difficultés à reconnaître mon type dans l'Ennéagramme ?

Certaines des personnes qui découvrent l'Ennéagramme ne se connaissent pas et ne sont tout simplement pas habituées à observer leur comportement de la manière dont le matériel leur réclame de le faire. Elles n'ont pas l'usage ou pas de référence pour une telle connaissance ; cela n'a pas été leur chemin dans la vie. Peut-être ont-elles été occupées à élever des enfants, ou à mener une carrière exigeante. Les choses allaient relativement bien et elles n'avaient pas l'occasion ou les motivations de remettre en cause leurs prémisses. Puis, pour une raison quelconque, elles ont commencé.

Parfois les gens ne reconnaissent pas leur style à cause de la quantité ou de la qualité de leur exposition à l'Ennéagramme. Ils identifient mal leur type sur la base de la lecture d'un livre ou deux. Si vous n'avez pas vu l'Ennéagramme en action, il est possible de vous tromper de type parce qu'il vous manque un sens vivant et tridimensionnel de l'énergie et de l'expression de chaque style.

Parfois, une personne étudie longuement le système mais maintient qu'elle ne connaît pas son propre style dans l'Ennéagramme. Elle dit : "J'ai écouté de nombreux enseignants de l'Ennéagramme, j'ai lu tous les livres ; je connais tout à propos de l'Ennéagramme mais je ne connais pas encore mon style. Tel enseignant dit que je suis un 7, tel enseignant dit que je suis un 9. Qu'en pensez-vous ?" Quand elle dit cela, il y a quelquefois petit sourire au coin de sa bouche, comme un défi silencieux.

Chaque fois que quelqu'un m'a jeté ce défi, il s'est révélé qu'il connaissait inconsciemment son style dans l'Ennéagramme mais ne voulait pas l'admettre. Embusqué dans le refus, il y avait toujours une objection intelligente et auto-protectrice. La personne sentait que la révélation de son style serait écrasante, ou elle craignait d'être enfermée et piégée dans une voie qui résonnerait avec son histoire personnelle. Une femme m'a dit : "Mon père avait l'habitude de me coller des étiquettes tout le temps et c'est comme si je m'en collais moi-même une nouvelle."

Une personne peut connaître son style dans l'Ennéagramme au plus profond d'elle-même mais ne pas l'aimer. J'ai connu des 2 dépendants et manipulateurs qui se prenaient pour des 5 autosuffisants, et cette croyance était l'expression de la fierté du 2. Certains 7 disent qu'ils sont des 8 parce qu'ils trouvent plus flatteur de se penser agressifs qu'effrayés.

Quelquefois, les gens demandent : "Ce n'est pas exclusif, n'est-ce-pas ? À un certain degré, n'avons-nous pas tous quelque chose des neuf styles ?" Quoique dans l'absolu cela puisse être vrai, souvent les gens posent cette question quand ils ne veulent pas faire face aux implications de leur style de base. Si je suis connecté aux neuf types, alors le style qui me fait le plus perdre le contrôle est moins puissant.

De temps à autre, vous entendrez l'histoire de quelqu'un qui a cru pendant des années qu'il appartenait à un style de l'Ennéagramme et qui a réalisé que c'était une erreur. Souvent la personne a accepté le diagnostic d'un enseignant ou d'un ami plus expérimenté que lui dans l'Ennéagramme.

Si vous découvrez que vous avez accepté à tort un style donné par une autre personne, vous pouvez vous demander : "Quel bénéfice avais-je à permettre à d'autres de me définir ?" Peut-être cela reflète-t-il le pouvoir que vous aviez donné à un enseignant ou à quelqu'un à qui vous vouliez faire plaisir. Presque invariablement, c'est la répétition cachée d'une relation passée avec un parent.

Tom Condon


Quel type dois-je chercher dans une relation si je suis un [remplissez les blancs] ?

Si j'étais vous, je lirai tout ce que je peux à propos des différentes interactions entre les types et j'essaierai d'appliquer ce que j'ai appris à mes relations présentes et passées. Quoique nous ayons quelques informations générales à propos de la manière dont les types interagissent, les relations humaines sont trop complexes pour appliquer des formules. Certaines combinaisons de types s'attirent habituellement mais ne durent pas très bien, mais ce serait affreux de suivre l'avis d'un livre sur l'Ennéagramme si votre relation particulière était l'exception. La meilleure chose que vous puissiez faire pour toutes vos relations est de développer votre connaissance de vous-même et de rechercher la santé spirituelle.

Elizabeth Wagele

* * *

Le type dans l'Ennéagramme est certainement un élément dans le choix d'un partenaire car nous avons de tous des préférences pour certains types de comportements avec lesquels nous sommes plus à l'aise. Mais il n'y a pas de formule pour l'amour (désolé !), même dans un système aussi puissant et aussi complexe que l'Ennéagramme. Au lieu de vous focaliser sur le comportement des types qui n'est après tout que le reflet, pas toujours confortable, d'habitudes de pensée, portez attention à la santé psychologique de la personne, à sa volonté d'être ouverte à la discussion, à l'investigation et à la transformation, et à vos intérêts, vos croyances et vos valeurs partagés (Argh, exactement ce que maman disait !). Pourtant, connaître le type dans l'Ennéagramme de votre partenaire peut être une base excellente pour travailler sur les détails de votre relation et créer un lien plus fort et plus durable.

Courtney Behm

* * *

La réponse correcte est : soit un type qui soit sain, soit un que vous aimez, de préférence les deux.

Il n'y a pas de corrélation mathématique, pas de formule magique, rien dans l'Ennéagramme qui puisse vous donner un avis à propos d'une telle décision. Les 9 et tous les autres numéros de l'Ennéagramme tombent amoureux. Quelquefois cela marche et quelquefois non, cela dépend des personnes impliquées.

L'Ennéagramme peut décrire superbement une dynamique probable entre deux individus, ce qui se passe quand la relation fonctionne et quand elle ne fonctionne pas. Mais il ne vous donne pas la formule pour trouver un partenaire.

Ce n'est probablement qu'une question de temps avant qu'apparaissent des services de rencontre basés sur l'Ennéagramme. Helen [Palmer] a déjà décrit son horreur à avoir dans des journaux des annonces demandant à rencontrer des styles particuliers : "9 cherche 7 pour amusement et romance." Imaginez une annonce qui dirait : "Jolie Bulgare cherche à faire de la musique avec quelqu'un d'exceptionnel. Seuls les Brésiliens peuvent postuler."

Tom Condon


Quelle forme de pratique spirituelle est la plus adaptée à l'Ennéagramme ?

Il n'y a pas une seule réponse à cette question puisqu'il y a neuf types différents et que chaque type a certaines prédilections pour des pratiques spirituelles. De plus, nous pouvons aussi nous demander s'il vaut mieux suivre notre personnalité dans son attirance pour certaines pratiques et dans son refus de certaines autres, ou s'il est mieux d'aller contre le penchant de la personnalité. Il faut une sagesse basée sur la connaissance de soi pour faire les bons choix.

Enfin, alors qu'un vaste éventail de pratiques spirituelles est aidant, et même nécessaire, pour utiliser l'Ennéagramme pour sa croissance personnelle, aucune pratique spirituelle n'est efficace sans développer la conscience de soi et l'attention. Quelle que soit la pratique spirituelle que vous choisissez, il est crucial de développer la conscience et l'auto-observation dans l'instant, de façon à "se prendre la main dans le sac", à voir notre personnalité à l'œuvre et ainsi commencer graduellement à s'en libérer. En utilisant l'Ennéagramme avec une pratique quotidienne d'attention et de présence, nos vies s'illuminent et sont peu à peu transformées. Mais sans conscience de soi, quelle que soit la pratique spirituelle, cela ne pourra pas se produire.

Don Richard Riso et Russ Hudson


Puis-je utiliser l'Ennéagramme comme un outil d'évaluation et de prédiction des performances au travail ?

Oui e-e-e-et non ! Il est certain que notre type dans l'Ennéagramme a un grand impact sur le choix de notre profession et sur notre capacité à devenir efficace à certaines tâches. Notre niveau inné d'énergie, nos habitudes de pensée et notre demande de variété, d'autonomie et de communauté font que certains métiers sont plus attrayants que d'autres. Pourtant, nous devons aussi prendre en considération les talents et les intérêts de la personne aussi bien que la motivation sous-jacente du type. En conséquence, je serais opposée à l'utilisation de l'Ennéagramme comme outil d'embauche ou de prédiction de performances, et je suggérerais plutôt de s'en servir comme un outil de développement pour aider les employés à fournir leur meilleure contribution. Par exemple, on pourrait supposer, en suivant le stéréotype, que les 4 auraient des difficultés à exceller dans une carrière dans l'ingénierie du logiciel, une activité extrêmement précise, orientée vers les détails et manquant du caractère flamboyant que nous nous attendons à voir exiger par les 4. Pourtant, un 4 né avec un talent pour les nombres et les systèmes pourrait trouver beaucoup d'occasions de créativité en étant à la pointe de cette nouvelle technologie. Dans ce cas, l'Ennéagramme serait un outil inestimable pour aider l'ingénieur 4 au cours des phases du projet nécessitant une ténacité ferme, obstinée et "ordinaire". L'Ennéagramme permet aussi au management de comprendre les différents besoins des employés et de gérer la diversité sans jugement, ce qui permet à chaque type de donner le meilleur de lui-même dans la tâche en cours. Les manageurs familiers avec l'Ennéagramme comprennent que tout le monde n'est pas capable d'exceller de la même façon dans le même poste. Dans le cas d'une inadéquation, les manageurs peuvent maintenant intégrer à leur évaluation une compréhension du type et concevoir un développement de carrière qui soit bénéfique à la fois pour l'employé et pour l'organisation.

Courtney Behm


Est-ce qu'une personne peut appartenir à plus d'un type ?

Pour répondre à cette question, il faut d'abord répondre à une autre : qu'est-ce qu'un type ? Nous considérons un type comme une hiérarchie particulière des centres, la direction dans laquelle quelqu'un utilise l'énergie de son centre préféré, une compulsion, une passion, une vertu, une fixation, une idée supérieure et une orientation sous-jacente. C'est tout, et peut-être ces paramètres ne sont-ils pas tous indépendants les uns des autres. Tous les autres aspects, en particulier les comportements, ne sont que les conséquences de ces éléments de base. Nous gardons toujours à l'esprit que l'Ennéagramme est une typologie des motivations inconscientes et n'ont pas une typologie des comportements.

À partir de cette définition, est-ce qu'une personne peut appartenir à plus d'un type ? Catégoriquement non.

Bien sûr, n'importe qui peut manifester des comportements qui semblent appartenir à un autre type. Dans notre expérience, la nôtre et celle de nos étudiants, une introspection soigneuse montre systématiquement que, quel que soit le comportement, la motivation intérieure inconsciente appartient à notre type. Une telle introspection est difficile parce que, quand nous découvrons que les mêmes mécanismes sont derrière tous nos comportements, nous réalisons que nous sommes plus "endormis" que nous le croyions possible. Néanmoins, la souffrance de cette découverte nous donne l'impulsion et l'énergie nécessaires à nous engager dans un Travail véritable. Plus nous connaissons l'Ennéagramme, moins nous portons attention à des concepts comme les types multiples, les ailes, les flèches… La priorité absolue est de travailler sur notre type.

Au moins deux types de circonstances peuvent compliquer la situation.

Tout d'abord, quand nous étudions intensément des méthodes psychologiques ou spirituelles, nous avons tendance à créer une fausse personnalité qui reflète les biais et les aspirations liés à la méthode de notre choix. Par exemple, la plupart de ceux qui sont allés assez loin dans la pratique de la P.N.L. (Programmation Neuro-Linguistique) manifestent de nombreuses caractéristiques qui semblent appartenir à l'ennéatype 3 : relationnel mais pas vraiment émotionnel, toujours un objectif en tête, culte de la flexibilité, poursuite compulsive du succès de préférence à court terme. Les bons praticiens et enseignants de la P.N.L. repèrent ces tendances et trouvent des moyens de les corriger.

Ensuite, beaucoup de gens dont l'enfance a été difficile ou qui ont été victimes d'une offense (abus verbal, émotionnel, physique et/ou sexuel) transportent à l'intérieur d'eux une petite copie de leur mère, de leur père et/ou de l'offenseur. L'identification à l'offenseur est un mécanisme de défense bien connu. Ce phénomène est appelé une empreinte. En conséquence, les gens qui ont eu de tels problèmes peuvent montrer des caractéristiques très fortes du type du parent et/ou de l'offenseur. Ces empreintes peuvent généralement être identifiées et éradiquées au cours d'une psychothérapie.

Dans ces deux situations, nous avons créé une ou plusieurs fausses personnalités. Bien sûr, notre ego lui-même est aussi une fausse personnalité, mais il contient un chemin vers notre essence, contrairement aux autres (empreintes dues à un abus ou biais d'un chemin psychologique ou spirituel) qui montrent une fausse piste pour notre développement spirituel.

Fabien et Patricia Chabreuil


Existe-t-il un test qui puisse confirmer notre type ?

Oh mon Dieu ! C'est tout le contraire.

L'Ennéagramme est une profonde vérité psycho-spirituelle à propos de vous. Soyons plus précis : à propos de VOUS.

Personne n'a le droit de vous imposer un type : ni un ami, ni un thérapeute, ni un enseignant, ni un test. En dernière analyse, vous êtes le meilleur expert de vous-même.

Le fait est qu'il n'existe aucun test de personnalité (Ennéagramme, MBTI ou autre) qui soit fiable à 100 %, même si des progrès réels ont été faits récemment dans ce domaine.

La conséquence logique de cela est qu'un test ne peut vous donner qu'une indication de votre type. Tout test sérieux insiste sur ce point, et nous avons vu avec grand plaisir dans le numéro de mars 1998 d'EM que le nouveau test de David Daniels (cf. cet article) fournit ses résultats sous la forme de probabilités.

Les résultats d'un test doivent être examinés avec attention et confirmés par une analyse détaillée de votre vie passée et de vos réactions présentes. Souvent votre type sera un de ceux ayant obtenu le plus haut score au test. Parfois pourtant, il pourra y avoir une grosse surprise. Quand nous avons commencé à enseigner l'Ennéagramme, nous utilisions le test d'un des auteurs fondateurs de l'Ennéagramme. Un jour, une de nos étudiantes fit son plus mauvais score pour le point 3. À peine avions-nous commencé à expliquer le type 3 qu'elle bondit sur ses pieds et s'exclama : "C'est moi ! C'est tout à fait moi !" En tant que 3, elle était capable d'adapter son comportement à toutes les personnes qu'elle rencontrait. Ainsi, elle avait obtenu un score élevé pour tous les types, et particulièrement pour celui qui correspondait à son rôle du moment. Comme d'habitude, le test avait failli pour une très bonne raison qui n'était visible et compréhensible qu'après la découverte du véritable ennéatype.

La réponse à la question est donc : avec une bonne introspection, ou avec l'aide intelligente et honnête d'un ami, d'un enseignant, d'un thérapeute ou d'un conseiller spirituel, vous pouvez confirmer la réponse donnée par un test.

Fabien et Patricia Chabreuil


Quelle est la différence entre les Variantes Instinctives et les Sous-types ?

L'idée des trois Variantes Instinctives ou "sous-types" vient d'Oscar Ichazo, qui a nommé les 27 combinaisons entre les types de l'Ennéagramme et les Instincts, bien que l'origine de l'idée remonte aux enseignements de Gurdjieff. Selon Gurdjieff, l'Instinct (ou centre des "entrailles") était en réalité composé de trois centres qu'il appelait "centre instinctif", "centre du mouvement" et "centre sexuel". Cela correspond respectivement aux instincts "de conservation", "social" et "sexuel" d'Ichazo. L'idée est que la personnalité se construit et donc interfère particulièrement avec un de ces trois centres. Cela semble plausible et nous étudions actuellement les façons dont les distorsions de ces trois centres affectent la personnalité. Il y a une brève discussion de ces Variantes instinctives comme nous les appelons (parce que ce ne sont pas vraiment des "sous-types", mais plutôt des variables indépendantes) dans la nouvelle édition de Personality Types (1996) et nous développerons plus ce thème dans notre ouvrage à paraître The Wisdom of the Enneagram (Bantam, 1999).

Russ et moi pensons que l'idée de base des Variantes Instinctives est solide et importante, quoique la plus grande partie du matériel qui a été publié sur ce sujet nécessite beaucoup plus d'études et de clarification. Selon nous, la plupart des courtes descriptions concernant les Variantes Instinctives sont imparfaites, et les titres qui leur ont été donnés sont trompeurs. De plus, il y a un manque d'équité dans la description de Variantes : certaines sont présentées comme étant plus névrotiques que d'autres et ce n'est pas la réalité. Dans notre langage, il y a un manque de prise de conscience du lien avec les Niveaux de Développement.

Nous estimons que quand les trois variantes sont comprises comme elles doivent l'être, sans référence au type dans l'Ennéagramme, alors la manière dont le type affecte les variantes devient plus claire et plus convaincante. Trop souvent, les gens essayent d'abord de comprendre les instincts dans leur mélange avec les types de l'Ennéagramme. Souvent les gens ont utilisé les surnoms d'Ichazo pour les 27 combinaisons entre les types de l'Ennéagramme et les instincts et ont essayé de les faire "coller" avec ce qu'ils connaissaient des types. Certains de ces surnoms sont révélateurs, d'autres le sont moins. Par exemple, le terme pour le 7 social, "Le Défenseur", et pour le 4 sexuel, "Téméraire, Intrépide", sont trompeurs et ont conduit à des erreurs d'identification. Nous avons trouvé plus utile d'appliquer les passions du type aux instincts, de réfléchir aux connexions, puis d'interroger les gens à propos de leur expérience. Par exemple, à quoi ressemble l'envie quand il s'agit de conservation ? Comment se manifeste la gloutonnerie dans l'instinct social et qu'est-ce que cela a à voir avec le fait d'être un "défenseur" ?

Cependant, nous pouvons discerner des différences significatives au sein d'un même type causées par la prédilection de la personnalité pour une Variante particulière au détriment des deux autres. Nous pensons que les Variantes Instinctives sont particulièrement significatives dans le domaine des relations. Nous devons aussi ajouter que, selon nous, les gens ont les trois instincts opérationnels : un des instincts est dominant et nous avons tendance à nous appuyer excessivement sur lui ; l'influence d'un second instinct se fait aussi sentir et le troisième instinct est moins développé et crée des "taches aveugles" dans notre personnalité. Finalement, plusieurs facteurs — les ailes, les niveaux de développement, le fait d'agir sous stress ou en sécurité, l'intégration ou la désintégration, et plus encore — sont cruciaux pour une compréhension complète de la structure de notre personnalité et donc pour nous donner les outils nécessaires au Travail Intérieur.

Don Richard Riso et Russ Hudson

__________

Note de l'éditeur : Avez-vous été obsédé récemment par une question ? Existe-t-il des réponses que vous n'avez jamais pu obtenir ? Alors, laissez-nous transmettre vos questions à notre panel d'experts. Nous avons l'intention de maintenir cette rubrique jusqu'à ce que nous soyons à cours de questions ou de réponses. Idéalement, nous aimerions avoir des questions courtes et précises auxquelles il est possible de répondre en quelques centaines de mots.