L'Ennéagramme pour les thérapeutes
Carolyn Bartlett (Traduction par Fabien Chabreuil)

L'Ennéagramme des personnalités est un outil précieux pour améliorer le processus thérapeutique. C'est une carte que certains clients trouvent utile pour approfondir la connaissance consciente de soi. Utilisé avec un psychothérapeute, il peut servir de guide à une expérience thérapeutique plus pertinente. Cet article traite de trois moments dans le processus thérapeutique où l'Ennéagramme peut être une ressource. Il est écrit en parlant de travail individuel mais le potentiel de l'Ennéagramme pour les couples, les familles et les groupes est encore plus grand.

La première étape d'une thérapie est une période consacrée à rejoindre et à comprendre le modèle du monde du client aussi fidèlement que possible. C'est une période d'établissement de la confiance, de réflexion empathique et de retenue. Même si le client n'est pas intéressé consciemment par l'utilisation de l'Ennéagramme, le thérapeute peut s'en servir, avec d'autres outils, pour envisager et tester plus rapidement et plus clairement des hypothèses à propos du style de personnalité du client, de ses buts, de ses motivations et de sa manière de vivre les relations. Le thérapeute qui utilise l'Ennéagramme avec compétence est aussi plus conscient des biais de sa personnalité et du rôle qu'ils jouent dans la relation.

Si la première phase de la thérapie réussit, il apparaît une occasion de s'engager dans un travail plus profond. On peut penser que c'est l'étape du milieu, mais en fait il s'agit d'un processus en zigzag et chaque séance peut contenir des éléments de chaque étape. Chaque passion de l'Ennéagramme est protégée par un mécanisme de défense. Cela ne signifie pas qu'une personne n'utilise qu'un seul mécanisme de défense. Pourtant celui qui est corrélé à la passion est particulièrement adapté à la protection des stratégies de la personnalité. En psychothérapie, nous savons que plus une personne utilise ses mécanismes de défense, plus elle est proche de ses blessures. Le thérapeute doit découvrir les blessures de façon à ce que le client puisse en guérir. Un client psychologiquement avancé peut aussi vouloir augmenter sa capacité à identifier et à traiter consciemment ses défenses personnelles. C'est un véritable défi parce que les mécanismes de défense sont inconscients et bien souvent il faut l'aide d'un thérapeute compétent ou d'une personne de confiance pour faire attention à ce qui n'est pas observé de l'intérieur. L'identification des défenses et des passions au moment où elles se manifestent sont des occasions en or pour découvrir quelles parties de soi sont protégées, pour examiner la blessure et sa cause et pour faire émerger des aspects de soi plus authentiques.

La stratégie thérapeutique ne permet l'affirmation du Soi essentiel du client que si l'examen de l'impact négatif des comportements compulsifs peut être toléré et ainsi permettre le changement. Souvent, le moment le plus difficile pour le client et pour le thérapeute est quand ce dernier doit passer du rôle de soutien et de compréhension du modèle du monde du client à celui consistant à l'encourager à s'approprier les problèmes actuels de sa vie et à prendre la responsabilité du changement. Cela nécessite une capacité à réfléchir sur soi et à recevoir un feed-back sans ressentir une blessure narcissique insupportable ou un sentiment de honte improductif. L'Ennéagramme est une ressource élégante, un mode d'emploi compatissant de la personnalité qui balise le chemin de la croissance et aide à rendre ce moment tolérable.

Dans les étapes finales de la thérapie, l'Ennéagramme peut servir d'objet de transition. C'est quelque chose que les gens peuvent emporter et sur lequel ils peuvent compter pour préserver les découvertes et les progrès obtenus pendant la relation thérapeutique.