L'Ennéagramme du leadership
Barry Keesan (Traduction par Fabien Chabreuil)

L'Ennéagramme a trouvé sa place dans la boîte à outils de nombreux consultants en développement des organisations qui s'en servent dans des programmes de coaching, de communication, de cohésion d'équipe et de développement du leadership. À ce jour, la plupart des consultants déclarent l'utiliser comme un moyen de comprendre les différences de personnalité, en remplacement d'autres typologies comme le MBTI ou le DISC. Comprendre les personnalités et les différences de personnalité est certes un des aspects les plus évidents et les plus immédiats de l'intérêt de l'Ennéagramme dans les organisations. Cependant, l'Ennéagramme décrit un éventail complet et riche d'énergies et offre encore plus de possibilités comme outil de développement du leadership. Au cours des deux dernières années, nous avons intensément utilisé l'Ennéagramme en ce sens. Dans notre modèle, les types de l'Ennéagramme décrivent, au-delà des personnalités, des compétences de leadership qui, quand elles sont comprises, pratiquées et maîtrisées, permettent de créer des leaders sages, puissants, perspicaces et plus efficaces.

Le modèle de développement du leadership Integrated Leader™ est conçu autour de neuf composantes du leadership, chacune d'entre elles étant basée sur une des énergies de l'Ennéagramme et liée à un des points de l'Ennéagramme. Chaque composante est connectée à l'énergie essentielle profonde qui émane du type de personnalité correspondant. Les neuf composantes reflètent neuf pratiques, neuf compétences du leadership idéal. Elles sont une constellation de comportements qui décrivent le Leader Exemplaire, le héros qui donne le pouvoir et qui affirme la vie, celui que nous aspirons à devenir.

Pourtant, chaque composante a aussi un côté sombre qui décrit le Leader Noir, puissant et abusif, celui que nous craignons le plus au fond de notre cœur. Cela est peut-être dû au fait que nous sommes conscients des relations compliquées et confuses qui existent entre le leadership et le pouvoir. L'Ennéagramme est un outil puissant pour démanteler les notions fausses à propos du pouvoir et pour nous faire avancer sur le chemin du leadership éclairé.

1. Connais-toi toi-même : leadership et pratique de la perfection

Le leadership est par nature une façon d'influencer les autres et, si nous ne nous comprenons pas nous-mêmes, comment pourrions-nous espérer comprendre les autres et avoir un impact positif sur eux ? Un leadership s'appuyant sur des valeurs commence par la prise de conscience de soi et par la réflexion sur soi avec comme objectif ultime de se comprendre. Le monde de l'entreprise accorde une grande importance à l'expertise technique, au sens des affaires et à la connaissance de méthodes comme le marketing, les finances, la vente… Mais de toute évidence, le leadership est bien plus que la simple accumulation de savoirs techniques. S'il n'était que cela, nous pourrions simplement l'enseigner dans nos écoles et nos universités. Le leadership exige une dose de sagesse et la sagesse, comme le leadership, ne peut pas être enseignée. La connaissance de soi et de la vérité à propos de ce que nous sommes réellement nous conduit finalement à la sagesse et à l'acceptation. La même prise de conscience nous permet d'apprécier les différences et donc de nous engager plus efficacement auprès des autres. En reconnaissant la complexité de la vie du leader, l'Ennéagramme nous aide à découvrir notre être tout entier (corps, cœur et esprit) et nous permet d'aborder le chemin de la conscience et de la connaissance de soi.

Basés au point 1, les Leaders Exemplaires :

  • comprennent qui ils sont et l'acceptent,
  • manifestent de la sagesse et exercent un leadership serein,
  • comprennent les différences individuelles,
  • apprécient la perfection naturelle de chaque personne.

Au point 1, le Leader Noir :

  • est inconscient de ses motivations et en conséquence n'accepte pas les autres,
  • est vertueux et inflexible et punit ceux qui le critique,
  • est coléreux et juge ceux qui n'atteignent pas les normes attendues,
  • ne tolère pas les erreurs, est incapable de déléguer de vraies responsabilités et donc ne donne pas de pouvoir aux autres.

2. Construis une communauté : leadership et pratique de la liberté et de l'amour inconditionnel

Construire des communautés d'engagement, d'apprentissage et d'assistance n'est pas simplement une "belle idée" ; c'est précisément ce dont nos organisations ont besoin pour avancer dans un monde qui change rapidement. Comment une organisation entière peut-elle réagir rapidement dans un environnement global caractérisé par un taux de changement rapide et par un nombre sans précédent de percées technologiques et opérationnelles ? De plus en plus, diriger signifie être capable d'envisager et de créer des occasions permettant à une organisation entière de réagir à des circonstances changeantes. Un esprit de communauté donne à l'organisation la possibilité de réagir en tant que système à ce monde nouveau. Une communauté est l'expression d'une expérience commune de confiance, de respect et d'assistance mutuels. L'humilité permet de voir ce qu'il y a de bien chez les autres et permet aux leaders de bâtir des relations de confiance et d'intérêt mutuel avec leur équipe et avec les autres membres de l'organisation. Ces leaders développent le leadership des membres de leur équipe et gèrent avec succès les défis et les paradoxes que cela engendre. Ils créent des communautés dynamiques, interactives et basées sur la confiance et le respect, dans lesquelles chacun a le pouvoir de contribuer et de constater l'impact de cette contribution. Le groupe fait l'expérience de la liberté de participer que permet une communication authentique et claire. Ces leaders comprennent que pour construire une communauté, ils doivent continuer à regarder à l'intérieur d'eux-mêmes et à accepter leurs forces et leurs limitations, tout en reconnaissant les contributions des autres.

Basés au point 2, les Leaders Exemplaires :

  • apprécient les dons des autres,
  • servent les autres avec humilité,
  • bâtissent des relations fondées sur la confiance mutuelle et sur l'engagement,
  • font l'expérience, au moyen du service à l'autre, de la liberté et de l'amour authentique.

Au point 2, le Leader Noir :

  • manipule, étouffe et cherche secrètement à affaiblir et contrôler les autres,
  • est fier de son rôle de leader et se place au-dessus des autres,
  • est centré sur lui et cherche à obtenir le pouvoir en mettant les autres à l'écart,
  • est possessif, garde le contrôle et travaille ainsi contre la communauté.

3. Communique authentiquement : leadership et pratique de l'espérance et de l'estime

Dans un environnement pleinement fonctionnel, les relations sont claires et honnêtes. Une communication sincère et complète est encouragée et le feed-back est bienvenu. Pour construire et maintenir une communauté, nous devons réduire l'écart entre ce que nous pensons et ce que nous faisons ou disons, entre nos valeurs et leur mise en pratique. En un mot, nous devons être authentiques. Être authentique, c'est être vrai. Quand nous sommes authentiques, les autres nous croient parce qu'ils savent qu'il n'y a ni objectif caché, ni politique secrète. Tout ce qui doit être dit est dit directement à la personne concernée de manière respectueuse et claire. L'authenticité est un moyen pour les leaders de bâtir des relations riches par l'échange d'informations et le développement de significations communes. Concentré sur une bonne communication, le leader utilise une grande variété de canaux de communication pour améliorer la compréhension parmi les membres de son équipe et bâtir une forte culture d'authenticité, de clarté et d'attention véritable. La communication authentique est honnête, directe et pourtant pleine d'égards envers autrui. Les leaders disent ce qui doit être dit, même si c'est difficile. Ils construisent avec chaque personne une culture d'ouverture, de confiance et de respect mutuel et sont certains d'être assez estimés pour obtenir des informations exactes.

Basés au point 3, les Leaders Exemplaires :

  • communiquent clairement, efficacement et sincèrement,
  • créent des relations fortes,
  • échangent des idées et développent des significations partagées par toute l'entreprise,
  • honorent la valeur intrinsèque de chacun, eux comme les autres.

Au point 3, le Leader Noir :

  • crée des barrières à une communication ouverte en refusant de reconnaître ses propres points faibles,
  • refuse d'honorer les membres de son équipe en se mettant en valeur et en s'attribuant le crédit du travail des autres,
  • communique avec duplicité et de façon inauthentique et mensongère et poignarde les autres dans le dos,
  • dit du bien de lui-même et parle négativement des autres.

4. Crée une vision : leadership et pratique de l'identité vraie

Notre vision est l'expression de nos désirs et de notre cœur. Elle révèle notre désir ardent d'une vie riche de sens. Les leaders obtiennent un pouvoir et une influence légitimes par la puissance de leur vision personnelle. À la différence de l'autorité qui est un pouvoir conféré par les autres, la puissance personnelle vient de l'intérieur et ne peut jamais nous être ôtée. La puissance intérieure engendre l'implication forte, la loyauté et la confiance. Quand les leaders utilisent leur énergie pour se connecter à leur identité la plus profonde, ils emmènent l'organisation vers une vision riche et vraie, avec un sens fort du but à atteindre et en créant une culture de la sérénité et de la paix. Relevant les défis de leurs rêves, ces leaders partagent leurs découvertes, sont en accord avec leurs valeurs et laissent ces valeurs guider leurs actions. Les leaders doivent trouver le moyen de connecter leur vision personnelle et celle de l'organisation, d'amener à la surface leurs valeurs les plus profondes et d'articuler leurs rêves, leur vision et leurs valeurs qui leur servent de pierre de touche dans leur vie personnelle et professionnelle. S'exprimer à partir du cœur est un moyen sûr de toucher les autres au cœur. Aussi, les leaders doivent être à l'aise avec l'expression de leurs émotions. Même s'il est vrai qu'une vision est bien au-delà des mots, il est tout aussi vrai que les histoires, les légendes et les mythes racontés du fond du cœur sont des moyens significatifs permettant aux leaders de partager leur expérience intérieure et de donner vie à leur vision.

Basés au point 4, les Leaders Exemplaires :

  • sont connectés à leur énergie intérieure,
  • mettent en œuvre leur vision,
  • structurent l'organisation autour d'une vision puissante et la conduisent vers elle,
  • réalisent leurs rêves et aident les autres à faire de même.

Au point 4, le Leader Noir :

  • est auto-indulgent et uniquement préoccupé par sa vision personnelle,
  • est plein de dédain et rejette ceux qui ne sont pas engagés dans l'expérience d'accéder à leur vision,
  • est critique et plein de ressentiment envers ceux qui ne le comprennent ou ne l'aident pas,
  • est d'humeur changeante et incapable de contribuer au développement des membres de son équipe.

5. Atteins l'érudition : leadership et pratique de la connaissance

Consciemment ou non, chaque organisation crée un système d'apprentissage pour faire passer ses membres de l'état de novice à celui d'expert. Mais est-ce que le système pousse à enseigner et apprendre ce qui est vraiment important ou bien est-ce qu'il crée seulement une certaine forme d'incompétence institutionnalisée ? Grâce à leur propre pratique d'un questionnement en profondeur et d'un apprentissage authentique, les leaders poussent les autres à chercher à atteindre l'érudition. Les leaders apprennent tout au long de leur vie, comprennent l'importance de l'apprentissage et savent qu'il n'a lieu que quand nous intégrons ce que nous savons avec ce que nous ne savons pas et ce que nous ne pouvons pas savoir. En combinant l'analyse, l'action réfléchie et la prise de risque, l'organisation apprend à synthétiser des idées qui l'aident à ajuster son action, à saisir les occasions qui se présentent et à réduire ses pertes. Les leaders doivent aider les membres de l'organisation à se concentrer sur leur capacité de renouvellement pour laisser tomber les vieilles idées et pour transformer le cycle de l'action, de la réflexion et de l'apprentissage afin d'avancer sans cesse vers une plus grande maîtrise de la compétence qui soutient la vie de l'organisation.

Basés au point 5, les Leaders Exemplaires :

  • abandonnent l'attachement aux vieilles idées,
  • recherchent une compréhension et un savoir approfondis,
  • encouragent la profondeur, l'optimisme et la progression,
  • soutiennent l'apprentissage génératif, la compétence et l'érudition.

Au point 5, le Leader Noir :

  • se préoccupe de ses idées et se désintéresse de la contribution des autres,
  • accumule les informations et n'est pas attentif aux besoins d'apprentissage de son groupe et de l'organisation,
  • s'isole, ne communique pas et nuit au développement de son équipe en créant des freins à l'apprentissage des individus et de l'organisation.

6. Accueille le paradoxe : leadership et pratique de la confiance

Comme notre monde évolue vers toujours plus de complexité, de contradiction et de connectivité, nous sommes mis au défi de gérer de plus en plus l'incertitude. Dans le Zen, on dit que "ne rien savoir, c'est savoir beaucoup". Dans un monde d'ambiguïté, d'incertitude et de changement, que pouvons-nous affirmer vraiment connaître ? Confrontés à des choix difficiles ou apparemment impossibles, comment pouvons-nous travailler confortablement dans un contexte irritant de contradictions irréconciliables ? Sortir du piège de la pensée binaire (soit…, soit…) signifie accepter le merveilleux paradoxe de savoir que nous ne savons pas. Les paradoxes sont une part fondamentale de notre expérience. Demandez-vous ce qui est le mieux, inspirer ou expirer ? Il est évident que la question ne fait pas sens. Mais nous sommes confrontés à d'innombrables questions qui ne font pas plus sens, concernant des thèmes comme la stabilité et le changement, la qualité et le coût, la compétition et la collaboration, le travail et la famille, l'individu et l'équipe… Ce ne sont que quelques-unes des contradictions apparentes auxquelles les organisations et leurs leaders doivent faire face. Nous nous imposons d'innombrables limites en posant les mauvaises questions. En tant que leaders, nous devons développer notre confiance dans nos capacités à guider nos organisations dans des circonstances ambiguës et souvent effrayantes. Quand nous acceptons le paradoxe du non-savoir et que nous entrons dans sa tension créatrice, nous nous ouvrons à un monde nouveau plein de possibilités et d'occasions.

Basés au point 6, les Leaders Exemplaires :

  • ont confiance dans leur capacité à gérer l'incertitude,
  • ressentent la solidité que donne l'acceptation de l'ambiguïté,
  • entrent sans peur dans le monde du "non-savoir".

Au point 6, le Leader Noir :

  • craint l'incertitude et est terrifié par l'ambiguïté,
  • est indécis et excessivement prudent,
  • est autoritaire, paranoïde et cherche des boucs émissaires,
  • crée un environnement paranoïde qui pousse à la suspicion, au blâme et à l'anxiété.

7. Trouve l'équilibre : leadership et pratique de la participation dans l'instant

Comment pouvons nous répondre avec énergie aux gens et aux choses auxquels nous tenons dans les myriades de circonstances de notre vie ? Comment pouvons-nous nous trouver et nous détendre dans un monde follement rapide et encombré ? Comment pouvons-nous calmer notre esprit et notre corps et nous engager à fond dans le travail du moment ? La réponse ne réside pas dans des techniques mais dans l'engagement, engagement envers nous, notre apprentissage et la conscience de nous-mêmes. Le discernement et la conscience de soi ne sont qu'une partie des éléments nécessaires. Nous devons aussi manifester notre compréhension. Cela signifie que nous nous devons participer activement à notre vie, à notre travail avec nos collègues, notre famille et nos amis. En faisant cela, notre équilibre est à la fois manifesté et affecté par la manière dont nous occupons notre temps. Le temps est limité ; nous ne pouvons en obtenir plus. Aussi, il y a beaucoup de choix très difficiles à faire et il est facile d'avoir des regrets à propos de ces choix. Si seulement nous avions plus de temps ! L'efficacité de la gestion du temps s'arrête là et, au jour le jour, il n'y a bien sûr aucun moyen de créer du temps. Mais quand nous sommes totalement conscients et présents dans l'instant, quand nous sommes totalement engagés dans ce que nous faisons sans être séparés de notre activité, notre sens du temps se modifie et en fait tout l'univers change. Quand nous travaillons dans l'instant, quand nous participons avec joie sans anticipation ni regret, chaque chose est exactement comme elle devrait être, en parfait équilibre.

Basés au point 7, les Leaders Exemplaires :

  • maintiennent une équanimité personnelle et un équilibre professionnel,
  • participent pleinement à leur vie personnelle et professionnelle dans tous leurs aspects sans trop céder à leurs envies,
  • réalisent un équilibre entre penser, ressentir et faire.

Au point 7, le Leader Noir :

  • manque de concentration, se disperse et est incapable de formuler et de conduire une stratégie pour l'organisation,
  • veut trop entreprendre et est irréaliste et incapable de mener ses tâches à terme,
  • ne maintient pas un équilibre entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle : soit il consacre trop de temps et d'énergie au travail, soit il s'abandonne de manière excessive et irréfléchie au plaisir ; il pousse les autres à faire de même.

8. Dirige avec courage : leadership et pratique de la vérité et de l'unité

D'une certaine façon, tout ce que nous sommes ou espérons devenir en tant que leaders dépend de notre courage. Il faut du courage pour apprendre et progresser. Il faut du courage pour faire confiance aux autres et communiquer sur la base de nos pensées et de nos émotions véritables. Il faut du courage pour exercer un leadership fondé sur des valeurs et des principes et pour être, à tout moment et en toutes circonstances, prévenant et respectueux des autres. En fait, il est vrai qu'exercer un leadership basé sur des valeurs, c'est manifester du respect, de la bonté et une force calme et douce. Mais ce type de leadership nécessite aussi d'accepter les impératifs de profitabilité du monde des affaires et de s'engager dans la tâche stimulante de traiter l'immense, complexe et interdépendante machinerie des affaires (ventes, finance, marketing, production, service à la clientèle…). L'entreprise fonctionne avec l'argent autant qu'avec le cœur. Les notions de profits, de cash-flow et de retour sur investissement mènent à la gestion des performances. Comment les gens accomplissent-ils leur tâche ? Font-ils leur travail ? Que faisons-nous s'ils ne satisfont pas nos attentes ? Et s'ils dépassent nos attentes mais que l'entreprise dans son ensemble ne réussit que médiocrement ? Les leaders qui agissent à partir de principes comprennent la nécessité de réussir sur deux tableaux : les gens et le profit. Mais quelquefois les choix à faire sont effrayants, voire carrément horribles. Il n'est pas facile par exemple de concilier les besoins de réduction des charges et les réactions de colère et de douleur qui accompagnent les licenciements. Peut-être pour éviter ces souffrances individuelles, certains leaders repoussent ces décisions bien au-delà du moment où elles étaient devenues nécessaires. Dans de pareils cas, à qui a profité l'ajournement de l'inévitable ? C'est véritablement un équilibre difficile à maintenir. Les leaders qui agissent sur la base de valeurs abordent ces difficultés en essayant de servir et de protéger tous les acteurs de l'entreprise. Montrant un cœur fort et magnanime, ils font ce qui doit être fait (mettre en place les nouvelles règles, réaliser les changements et atteindre les résultats) tout en préservant la dignité de tous. Le vrai leadership consiste à regarder dans les yeux les démons les plus féroces de la vie professionnelle et, tout en admettant la peur, à choisir d'avancer avec clarté, détermination et une véritable compassion.

Basés au point 8, les Leaders Exemplaires :

  • montrent un esprit fort et magnanime,
  • rassemblent l'organisation,
  • décident et agissent avec puissance,
  • créent un environnement juste et sûr.

Au point 8, le Leader Noir :

  • est un despote affamé de pouvoir qui menace et intimide les autres,
  • met des barrières à l'arrivée des informations nouvelles et prend ses décisions de manière autocratique,
  • est préoccupé par ses propres besoins et les satisfait plus qu'il n'est justifié,
  • crée une atmosphère de compétition agressive et conflictuelle.

9. Pense l'interdépendance : leadership et pratique de l'amour et de l'être

Paisibles, centrés, calmes et pourtant engagés, intensément vivants et totalement connectés aux autres, les leaders manifestent leur compréhension instinctive des forces invisibles à l'œuvre entre les différents acteurs de l'entreprise. Les leaders comprennent que la cause et l'effet ne font qu'un, que tout ce que nous faisons affecte l'ensemble du système. Dans le monde concret du travail quotidien, nous devons reconnaître les liens invisibles mais bien réels qui nous connectent aux autres. Ces liens, expression de l'amour, sont les fruits de nos efforts sur le chemin de la connaissance de soi et de la poursuite de buts élevés. En ayant une vue globale, nous comprenons notre rôle exact et nous reconnaissons l'impact que nous avons sur les autres et celui qu'ils ont sur nous. Le point 9 complète ce modèle du leadership en se concentrant sur l'interdépendance. En apprenant à penser et à travailler de façon interdépendante, nous développons une capacité de pensée systémique et de planification stratégique. Mais la planification doit conduire à l'action. Quelle que soit la quantité d'informations dont nous disposons, nous ne pouvons jamais savoir avec certitude ce que le futur nous apportera. Il y a donc besoin de créer une certaine agilité dans l'organisation, une capacité à s'adapter rapidement à des marchés dynamiques et volatils. En fin de compte, l'agilité consiste à décider et agir en dépit de l'incertitude, tout en étant attentif aux potentialités du futur. C'est la pratique de l'engagement, de l'implication dans l'instant tout en étant conscient d'un futur fait de changements continuels. En reconnaissant l'interdépendance, nous nous engageons avec les autres et nous ressentons le confort apporté par la certitude que, quoi que nous pensions et fassions, nous ne sommes pas seuls.

Basés au point 9, les Leaders Exemplaires :

  • se connectent et s'intègrent aux autres, sont engagés et profondément vivants,
  • ont une vision holistique de l'organisation,
  • participent en tant qu'éléments d'un système plus vaste, interconnecté et interdépendant,
  • créent des organisations alertes, agiles et capables de s'adapter à des conditions changeantes.

Au point 9, le Leader Noir :

  • se retire, se déconnecte, se désengage et est incapable d'agir de manière décisive,
  • est trop accommodant et incapable de prendre des positions claires ce qui provoque des conflits et sape l'unité et les performances du système,
  • crée des organisations qui résistent opiniâtrement aux informations nouvelles et donc ne s'adaptent pas aux changements.

__________

Barry Keesan est le président de WorkSmart Learning Systems Inc.