Les profils de l'Ennéagramme vus comme des paradigmes
Jerome P. Wagner (Traduction par Isabelle Goury)

Les profils de l'Ennéagramme fonctionnent comme neuf paradigmes de la personnalité ou neuf visions du monde. Ces paradigmes, qui s'organisent autour de nos présuppositions et de nos croyances de base, influencent et déterminent nos perceptions, nos pensées, nos sentiments et nos comportements. Ils sont au centre de ce que nous pensons de nous-mêmes, des autres et des types d'interactions que nous pouvons imaginer nous permettre d'avoir avec les autres. Autrement dit, ils sont au cœur de notre style interpersonnel.

Notre esprit aime et recherche les choses régulières. Les paradigmes ou schémas sont basés sur et formés autour des patterns récurrents que nous remarquons. Ils nous aident à saisir la signification de nos expériences et nous fournissent une capacité de prédiction qui nous permet d'anticiper ce qui va arriver ensuite et quel effet notre comportement aura sur notre environnement.

Nos paradigmes ou schémas peuvent être fondés sur une évaluation objective d'événements survenant naturellement dans le monde (schémas adaptés, idées supérieures), mais ils peuvent aussi être fondés sur une interprétation erronée de ces événements (schémas inadaptés, fixations). Nous façonnons dans notre esprit des patterns censés représenter nos expériences et nous agissons en fonction de ces évaluations, en supposant qu'elles sont exactes. Avoir une structure ou une base d'interprétation, quelle qu'elle soit, est préférable à n'en avoir aucune. Un fonctionnement sans aucun paradigme mène à la confusion, l'anxiété, l'inaction ou à une action faite au hasard. Utiliser des paradigmes inexacts mène au moins à un ersatz de certitude et à une action prévisible. Quoique nous voyions toujours toutes les choses de la même façon, et quoique nous soyons seulement en train de tourner en rond, au moins nous savons ce que nous allons voir et où nous allons nous retrouver !

Joel Barker, dans son livre Future Edge (1992), fournit de nombreuses applications pratiques des paradigmes. Il s'inspire d'idées provenant des théories cognitives sur la personnalité et les applique de façon habile à un contexte d'affaires. Ses idées inspirantes sont aussi utiles pour comprendre la dynamique de l'Ennéagramme.

Les paradigmes et la maîtrise

Barker fait observer que les paradigmes établissent et définissent des frontières et nous informent sur comment fonctionner à l'intérieur de ces frontières pour réussir. Ils nous fournissent des règles du jeu. Nous sommes des experts aussi longtemps que nous pouvons jouer selon les règles de notre paradigme. Si on nous donne une nouvelle série de règles provenant d'un autre paradigme ou si les autres ne veulent pas jouer suivant nos normes, nous nous retrouvons à la case départ et d'ordinaire cela nous met en colère, nous sommes perplexes, déconcertés et facilement manipulés.

Barker donne l'exemple de la mémoire extraordinaire et du jeu brillant des grands joueurs d'échec. Quand un adversaire déplace les pièces suivant les règles du jeu, les maîtres peuvent se rappeler la position des pièces avec une précision étonnante parce qu'ils savent où les pièces devraient être déplacées. Cependant quand ils sont confrontés à un ordinateur qui bouge les pièces de façon aléatoire, la mémoire du maître sur la position des pièces n'est pas meilleure que celle de n'importe qui d'autre.

Donc notre paradigme fait de nous un maître dans notre domaine. À l'intérieur des frontières de notre style interpersonnel, nous sommes sûrs de nous, à l'aise et relativement en sûreté. Les gens ne peuvent pas rivaliser avec nous sur notre propre terrain. Nous avons travaillé ce territoire depuis des années et nos mouvements sont devenus automatiques. Mais si on nous emmène sur le domaine d'un autre, à l'intérieur de son paradigme, nous sommes à sa merci. C'est pourquoi nos stratégies interpersonnelles et nos mouvements sont conçus pour obtenir des autres qu'ils jouent notre jeu. Quand ils ne veulent pas jouer à notre façon, nous sommes frustrés, désorientés et ne voulons plus jouer. Les vues profondes de l'analyse transactionnelle exposées dans le livre Des jeux et des hommes (1964) sont éclairantes dans ce contexte.

De quelle façon ces compétences liées au paradigme ressortent-elles dans les profils de l'Ennéagramme ?

Les 1 sont passés maître dans l'art d'être correct et juste et de faire leur devoir. Si vous voulez savoir comment bien faire quelque chose, demandez à un 1. Ou si vous voulez une bonne critique ou un bon contrôle qualité, consultez un 1. Dans l'art de faire mieux que les autres, les 1 se montreront les plus justes.

D'un autre côté les 1 peuvent se sentir embarrassés si vous leur demandez de sortir pour venir jouer avec vous. Ou si les principes et la culpabilité vous importent peu, le 1 ne saura pas comment traiter avec vous ou vous motiver.

Les 2 sont passés maître dans l'art de sentir les besoins des gens et de s'adapter afin de répondre à ces besoins. Si vous voulez apprendre à être en empathie avec les gens, à les aider et à les faire se sentir bien, demandez à un 2. Dans l'art de faire mieux que les autres, les 2 se montreront les plus serviables.

D'un autre côté, si vous n'avez pas besoin d'eux, les 2 peuvent ne pas savoir quels rapports entretenir avec vous. Si vous voulez traiter avec eux d'égal à égal, ils pourraient se mettre à avoir peur. Ou si vous les aimez avant qu'ils ne puissent faire quoi que ce soit pour vous, ils vont être désorientés.

Les 3 sont passés maître dans l'art de faire les choses se réaliser, d'achever des tâches et d'avoir l'air en forme. Si vous voulez savoir comment organiser la réalité et comment faire les choses de façon efficace, consultez un 3. Si vous voulez savoir comment vous vendre, ou comment vendre votre produit, ou comment créer la bonne image pour réussir, demandez à un 3. De toute façon, ils font souvent cela déjà dans les métiers de conseil. Dans l'art de faire mieux que les autres, les 3 apparaîtront comme ceux qui réussissent.

Cependant si vous n'avez pas d'objectifs à leur confier ou si vous n'avez rien à leur donner à faire, ils peuvent devenir mécontents et s'en aller. Ou si vous voulez établir des rapports personnels avec eux à un niveau affectif et que vous n'êtes pas particulièrement impressionné ou intéressé par l'image qu'ils renvoient ou par leurs exploits, ils peuvent ne pas savoir comment se comporter avec vous.

Les 4 sont les maîtres du drame. Ils prospèrent dans les eaux profondes de l'émotion, là où il y a des sentiments intenses et de nombreuses bourrasques. Ils aiment l'intensité, la stimulation et l'excitation qui les rendent particuliers. Si vous voulez apprendre à ressentir profondément et à vivre passionnément votre vie, allez voir un 4. Si vous voulez apprécier et valoriser la souffrance ou si vous voulez vous relier aux souffrances des autres, demandez à un 4 comment faire. Dans l'art de faire mieux que les autres, les 4 se montrent les plus sensibles ou les plus blessés.

D'un autre côté, si vous établissez des rapports avec eux d'une façon intellectuelle et détachée, ils peuvent être hors de leur élément, comme un poisson hors de l'eau. Ou si vous ne pensez pas qu'ils sont particulièrement spéciaux, soit ils essaieront de faire impression sur vous pour que vous vous souveniez d'eux, soit ils vous laisseront tomber pour rechercher une audience douée d'un meilleur discernement.

Les 5 sont des maîtres de la pensée et de l'observation. Leur élément est le monde des idées claires et nettes. Ils sont chez eux dans leur tête et s'y sentent en sûreté et sûrs d'eux. Si vous voulez obtenir une vision complète, si vous voulez synthétiser ce que vous savez, ou si vous voulez réduire ce que vous savez à son essence, consultez un 5. Si vous voulez savoir comment vous détacher de vos sentiments ou de votre situation, demandez à un 5 comment se dissocier. Dans l'art de faire mieux que les autres, les 5 apparaissent sages.

Cependant si vous n'êtes pas particulièrement amoureux des idées mais que vous croyez que ce qui compte vraiment ce sont les sentiments ou les actions, ou si vous essayez de sortir les 5 de leur tête pour les mettre en contact avec leurs sentiments et leur corps, vous pouvez les conduire à un état de confusion et d'incohérence.

Les 6 sont passés maître dans l'art de s'inquiéter et d'être loyal. Ils vivent dans un monde de crainte et d'intrigue. Il y a des dangers tout autour qu'ils recherchent attentivement. Ils sont particulièrement sensibles aux figures d'autorité et à la menace potentielle qu'elles peuvent représenter. Si vous voulez vous renseigner sur la responsabilité, la loyauté et les obligations à remplir, demandez à un 6. Si vous voulez apprendre à dénicher les dangers dans votre environnement, observez un 6. Ou si vous voulez savoir comment découvrir si une autorité est digne de confiance, demandez à un 6 ce qu'il faut chercher. Dans l'art de faire mieux que les autres, les 6 se montrent loyaux.

D'un autre côté, si vous êtes une personne qui exerce une certaine autorité sur eux, ou si vous ne vous alarmez pas de la même façon à propos des ennemis qu'ils perçoivent autour d'eux, ils peuvent vous faire passer dans le camp ennemi.

Les 7 sont maîtres en tant que joueurs, amuseurs, conteurs, aventuriers, visionnaires, bons vivants. Si vous voulez savoir comment générer des choix — plus que vous n'en pourrez jamais suivre — consultez un 7. Si vous voulez apprendre à profiter de la vie, à trouver du bon dans toute chose, à apprécier la réalité, demandez à un 7. Dans l'art de faire mieux que les autres, les 7 apparaissent souriants.

D'un autre côté, si vous croyez au travail dur ou si vous n'êtes pas amusés et enchantés par leurs récits et leurs aventures, le 7 en plein essor peut vous considérer comme un raseur et un inférieur gauche et terre à terre. Les décisions limitées et les tâches répétitives ne font pas partie du règlement des 7.

Les 8 sont des maîtres du pouvoir. Ils savent comment obtenir le pouvoir, comment l'utiliser, comment le garder et comment empêcher les autres d'avoir du pouvoir sur eux. Ils comprennent l'art des transactions et savent quel niveau de pression mettre pour obtenir ce qu'ils veulent. Si vous voulez connaître quelque chose du pouvoir, savoir comment relever un défi, comment dire ce que vous avez sur le cœur, comment sentir ce qui est faux, demandez à un 8. Dans l'art de faire mieux que les autres, les 8 maîtrisent la position haute.

Mais si vous engagez un 8 sur le plan de l'amour, de la paix et la tendresse, vous pouvez vous retrouver avec un doigt ou un poing résistant dans le visage. Ils peuvent être déconcertés par l'altruisme et la grâce.

Les 9 sont passés maître dans l'art de la négociation, du compromis, de la résolution et de l'évitement du conflit. Ils savent comment créer l'harmonie, comment réconcilier des avis opposés, comment rester au centre et s'allier les deux côtés, en construisant un pont au-dessus des eaux troubles. Si vous voulez apprendre à vous détendre, à laisser les choses se faire, à suivre le courant et à ne pas s'inquiéter ou faire une montagne de n'importe quoi, consultez un 9. Dans l'art de faire mieux que les autres, les 9 apparaissent stables.

D'un autre côté, si vous affrontez un 9 ou si vous essayez de le pousser à prendre position ou à agir avant qu'il ne soit prêt à le faire, vous pouvez vous trouver face à un adversaire têtu. De plus si vous leur prêtez trop attention et enquêtez trop énergiquement sur leurs besoins, ils peuvent ne pas savoir comment vous répondre.

Les paradigmes, l'intuition et le centre de convenance

Barker a constaté que les paradigmes présentent une autre caractéristique, à savoir la façon dont ils nous aident à voir de manière particulièrement pénétrante certaines réalités. Les paradigmes nous fournissent une vision subtile, un avantage intuitif, dans notre champ d'expertise ou dans la sphère de convenance de nos paradigmes.

Comme George Kelly le dit dans son livre A Theory of Personality (1963) : "Une construction mentale peut être utile de façon maximale pour traiter certains sujets. La gamme de ces sujets est appelée son centre de convenance."

Si vous substituez paradigme à construction mentale, chaque paradigme peut être utile de façon maximale pour traiter certains sujets. En d'autres termes, chaque paradigme a un centre de convenance.

Ce centre de convenance est le point où la construction mentale fonctionne le mieux. Il contient ces aspects de la réalité qui sont les plus éclairés, cette arène où le paradigme permet l'élucidation la plus claire et la plus explicite, cette partie du territoire qui tombe dans le faisceau de lumière du projecteur. Les zones environnantes peuvent aussi être illuminées par le projecteur, mais elles n'apparaissent pas aussi nettes et rehaussées. Les zones plus lointaines et éloignées du centre restent vagues et dans l'ombre ou peuvent ne pas être vues du tout. D'autres projecteurs ou paradigmes peuvent être nécessaires pour jeter la lumière sur elles.

Chacun des types dans le spectre de l'Ennéagramme a un sens intuitif de certaines réalités. Helen Palmer (1988) souligne ces neuf ouvertures intuitives et montre comment elles peuvent conduire à des aspects plus subtils d'une conscience supérieure. La clarté ou clairvoyance fournie par les paradigmes est une autre façon d'interpréter ce phénomène.

Du point de vue de l'Ennéagramme, les neuf paradigmes de personnalité trouvent et illuminent des aspects particuliers de la réalité ou certains domaines du territoire que nous estimons importants pour nous. Nous voyons certaines choses plus clairement que les autres, comprenons certaines choses mieux que les autres, trouvons des solutions à certains problèmes plus facilement que les autres, sommes plus compétents dans certains domaines que les autres ne le sont. Et ce n'est pas forcément parce que nous sommes plus intelligents, mais c'est parce que notre projecteur nous permet de voir, de saisir et de traiter certaines réalités plus clairement et plus facilement.

Alors que j'écris ceci sur les paradigmes et leurs compétences, je me rappelle le film Un jour sans fin dans lequel le héros fatigué est maudit et doit se réveiller chaque matin au même endroit, au même moment, destiné à revivre le même jour. Après quelques mois de ce cycle de répétitions, il a eu l'occasion de rencontrer tout le monde en ville. Les gens s'émerveillent de la connaissance quasi-divine qu'il a d'eux. Et sur ce il songe : "Ce n'est pas que Dieu soit omniscient. C'est simplement qu'il est dans le coin depuis longtemps !"

Donc ce n'est pas que nous soyons intuitifs d'une façon mystique (bien que ça puisse aussi être le cas), c'est simplement que nous passons la plupart de notre temps à chercher et regarder les mêmes choses. Nous voyons des choses avant les autres, parce que nous passons notre vie entière à rechercher attentivement certaines données.

Quand nous entrons dans une pièce, puisque notre paradigme nous dit ce qui est important, quoi chercher et où le chercher, nous pouvons voir des choses que d'autres gens avec des paradigmes différents ne voient pas, simplement parce qu'ils regardent dans une autre direction ou qu'ils cherchent quelque chose d'autre. Pendant que nous regardons le plancher, ils peuvent être en train de regarder le plafond. Nous sommes experts en tapis et ils sont experts en lustres !

Les acuités de perception des neuf paradigmes s'expriment dans les domaines suivants :

Les 1 en entrant dans une pièce remarquent les défauts, les imperfections, ce qui ne va pas. Les 1 vous donnent le mot juste alors que vous tentez maladroitement de dire quelque chose.

Les 2 sentent qui souffre et qui a besoin de quelle aide. Ils peuvent savoir ce dont vous avez besoin avant même que vous ne le sachiez vous-mêmes. Au moment où vous vous rendez compte que vous avez soif, un 2 vous tend un verre d'eau.

Les 3 saisissent ce que les autres attendent d'eux. Ils sentent intuitivement quel rôle ils doivent jouer ou comment apparaître et agir en entrant dans une pièce. Ils peuvent aussi vous dire comment écrire efficacement ce papier sur lequel vous suez depuis des mois.

Les 4 captent le rejet, la désapprobation, le fait d'être abandonné avant que personne d'autre ne l'ait pressenti. Ils s'accordent aussi à l'esthétique de la pièce et à la tonalité émotionnelle du groupe réuni dans la pièce. Ils sont sensibles à toute souffrance présente dans la pièce. S'il y a entre vous et eux un quelconque sentiment dissimulé ou une communication secrète, les 4 vont en avoir l'intuition.

Les 5 sentent plus facilement et avec plus de sensibilité que les autres toutes les attentes et les exigences que l'on a vis-à-vis d'eux ou toutes les intrusions ou invasions subtiles de leur espace. Alors que vous êtes sur le point de demander des volontaires pour votre projet, vous vous rendrez compte que les 5 ont déjà quitté la pièce.

Les 6 sentent le moindre danger tapi dans la pièce. Ils recherchent attentivement et peuvent détecter les personnes ou les objets potentiellement menaçants. Si vous venez avec une intention cachée, les 6 en auront conscience.

Les 7 se rapprochent de là où il y a de l'amusement et de l'excitation. Ils remarquent les caractéristiques originales et potentiellement intéressantes et distrayantes des gens et des objets dans la pièce. S'ils ne sont pas les premiers à suggérer "Faisons la fête", ils seront au moins les seconds.

Les 8 sentent ceux qui dans la pièce ont du pouvoir, ceux auxquels ils devront se confronter pour prendre possession de la place. S'ils sentent une vacance de pouvoir, d'autorité ou de protection dans la pièce, ils vont immédiatement prendre le contrôle afin de se sentir en sécurité. Alors que vous alliez prendre les choses en charge, vous pouvez vous retrouver relégué au fond de la pièce par un 8.

Les 9 peuvent se mêler aux gens dans la pièce et sentir ce que cela fait d'être dans la peau de l'autre. Ils peuvent devenir l'autre. Cela leur donne une connaissance intuitive des besoins des autres, de leurs pensées, etc. Ils peuvent aussi sentir l'harmonie quand les choses s'accordent bien ensemble, ainsi que le désaccord, là où il y a conflit. Mais au fur et à mesure que le niveau de conflit monte dans la pièce, le niveau de conscience des 9 chute tout du long jusqu'au point d'endormissement.

Nos paradigmes nous fournissent donc une acuité intuitive caractéristique de perception. En même temps, ils nous donnent un ensemble d'aptitudes et de talents pour résoudre les problèmes, et pour faire face parfaitement bien à certaines situations et événements. Nous traitons de façon experte certaines circonstances particulières, parce que nous nous y sommes exercés toute notre vie.

Les neuf paradigmes font apparaître les compétences suivantes :

Les 1 sont à l'aise quand il s'agit de manipuler les idéaux, les procédures, les règles, les codes d'éthique et les responsabilités. Ils sont bons en raisonnement convergent.

Les 2 sont experts à s'occuper des besoins et des sentiments des autres et à s'adapter pour pourvoir aux besoins des autres.

Les 3 sont à l'aise quand il s'agit de jongler avec les tâches, d'établir des priorités, de fixer des objectifs et de mettre en œuvre des stratégies.

Les 4 ont un œil esthétique exercé pour les schémas et les ensembles. Ils sont entraînés à manipuler leur imagination et leurs émotions.

Les 5 sont à l'aise quand il s'agit de manipuler les idées, les concepts et les catégories.

Les 6 gèrent les catastrophes et les urgences de façon étonnamment bonne parce qu'ils s'y préparent chaque jour de leur vie.

Les 7 manipulent les plans, les options et les alternatives. Ils sont bons en raisonnement divergent.

Les 8 gèrent facilement le pouvoir. Ils sont entraînés à prendre le dessus.

Les 9 gèrent adroitement le conflit en l'évitant, en arrangeant les choses, en réconciliant les contraires et en harmonisant la dissonance.

Nous sommes particulièrement perspicaces, sensibles et intuitifs en ce qui concerne les événements qui tombent dans le centre de convenance de notre paradigme. Nous traitons moins adroitement et nous comprenons moins clairement les situations qui ne tombent pas à l'intérieur de notre centre de convenance. Notre paradigme personnel fonctionne au mieux à l'intérieur de son champ de convenance. Nous sommes bons pour certaines choses et maladroits pour d'autres. Nous avons l'esprit et le cœur clairs sur certains points et nous sommes flous et ambivalents sur d'autres. Quand nous entrons en contact avec des données et des événements que notre paradigme ne gère pas bien, nous pouvons avoir besoin de glisser vers un autre paradigme ou style qui est organisé d'une façon telle qu'il traitera la situation plus efficacement.

Voir le monde à partir de nos points de base, de stress, de nos ailes ou de n'importe quel autre point de l'Ennéagramme, nous donne une perspective élargie sur le monde et nous fournit un accès à des stratégies cognitives, émotionnelles et comportementales d'autres façons complémentaires d'être dans le monde.

__________

Note : le matériel ci-dessus est extrait du livre en cours d'écriture, Nine Personality Paradigms : the Enneagram Perspective.
Barker, Joel. (1992). Future Edge . New York : Wm Morrow & Co.
Berne, Eric. (1964). Games People Play . New York : Grove Press.
Kelly, George. (1963). A Theory of Personality . New York : W.W. Norton & Co.
Palmer, Helen. (1988). The Enneagram . San Francisco : Harper & Row.