Scroll To Top

VictorVictoria
Analyse

Victor/Victoria (Julie Andrews) : 3

Victoria est prête à tout pour réussir, surtout à mentir. Dès la première audition, elle a menti sur son agent. Plus significativement, dans le rôle de Victor, elle joue un rôle et ment sur son identité. Vers le milieu du film, elle accepte assez aisément de renoncer à King Marchan, que pourtant, elle aime, pour préserver son succès professionnel. Elle doute de son identité : "Qu'est-ce que je suis ?"

Elle est émotionnelle. Elle pleure. Elle s'évanouit par deux fois. Elle vit intensément dans le présent. Elle propose à King Marchan : "Ne faisons pas de plan à long terme. Vivons au jour le jour." En même temps, elle est extrêmement active : elle travaille dur pour préparer son numéro ; elle fait le coup de poing avec l'ancien amant de Toddy.

Elle a, en passant, quelques côtés du type 2 (la bronchite de Toddy) ou du type 4 (l'exagération de certaines émotions). Cependant, elle ne montre durablement ni la chaleur du 2, ni la mélancolie du 4. Il s'agit plus de la manifestation des ailes que de l'expression même d'un type.

Identification avancée : Victoria est un 3 de sous-type sexuel ("Masculinité/féminité").

Toddy (Robert Preston) : 7

Toddy est en permanence dans le plan, la séduction, l'humour.

C'est lui qui a l'idée de la mystification. Le film à ce moment-là montre à la fois le surgissement de l'idée et le plaisir qu'il en tire ("L'inspiration m'a visité."). Le plan est monté en un clin d'œil en rapprochant deux éléments : la voix de Victoria et son physique. De même, il bâtit le plan permettant à la fin de sauver Victoria lors de l'arrivée du commissaire. À ce moment-là, il prend le risque de se ridiculiser sur scène, ce que ne feraient pas d'autres types, comme le 8 ou le 2.

Il réprime les émotions, surtout les émotions négatives : "Seigneur, combien j'aurais donné mon âme pour être capable de pleurer comme cela", "La honte n'est pas autre chose qu'une émotion malsaine inventée par les bigots et les faux dévots pour exploiter une humanité innocente." Il aide Victoria, par exemple en la logeant, mais ni sa voix, ni sa gestuelle ne sont émotionnelles. Il est joyeux et optimiste : "Je ne crois pas à la honte, je crois seulement au bonheur." Quand son amant lui dit de ne pas se laisser abattre, il répond : "Il n'en est pas question !"

Il plaisante en permanence. Quand Victoria découvre que son manteau a rétréci à l'eau et que les manches s'arrêtent à l'avant bras, elle lui dit "Qu'est-ce que je vais faire ?" Ce à quoi il répond : "La manche !". Cet échange avec Norma est typique aussi : – "J'adore les français" – "Moi z'aussi !" Il a un côté enfantin (tricher sur sa température). "Soyez sérieux pour une fois !", lui lance Victoria.

Identification avancée : Toddy est un 7 de sous-type social ("Sacrifice").

King Marchan (James Garner) : 8

King Marchan est un chef plein d'énergie. Dès qu'il se sent en difficulté, il réagit instinctivement par la violence : il broie la main de Victoria pour tester si elle est femme ou homme ; trente secondes plus tard, il lui dit "Si vous étiez un homme, je vous casserais la figure" ; il se bat dans le bar ou la salle de boxe ; il fait manger du savon à Norma.

Il est extrêmement autoritaire. "Circule !" dit-il à Norma lors de sa première rencontre avec Victoria et elle obtempère. De même, quand Victoria lui parle de son travail dans le rôle de Victor, il est péremptoire : "C'est fini !" Il peut être très mufle : quand Norma se plaint de la présence du garde du corps, il lui rétorque qu'il n'interviendrait que si quelque chose d'exceptionnel se produisait, "si j'avais du plaisir par exemple".

Cela ne l'empêche pas d'essayer d'aider les gens qu'il considère faire partie de son monde : Victoria ou Squash, son garde du corps.

Norma (Lesley Ann Warren) : 2

Norma est une caricature d'un 2 très désintégré. Elle fonctionne en permanence sur la séduction, de préférence vis-à-vis de gens importants. Elle manipule au moyen des émotions. Le centre mental est (très) réprimé. Elle exagère ses émotions de manière hystérique, pleurant un instant et s'arrêtant dans la seconde qui suit.

Elle appartient à cette sorte de 2 qui confond relation et sexualité. Elle a un comportement exhibitionniste. Elle essaye d'allumer King, Victor, Toddy… Elle dit même à Toddy à propos de son homosexualité : "Une femme aimante arriverait à vous réformer."

Face à l'attitude de King Marchan, elle se sent trahie et fait tout pour se venger (désintégration en 8).

Identification avancée : Norma est un 2 de sous-type sexuel ("Séduction agressive").

Squash (Alex Karras) : 9

Squash, le garde du corps de King Marchan, cherche en permanence à arranger tout le monde. Il ne sait pas dire "Non !" Il est étonnamment placide. Quand Norma veut casser un vase sur la tête de King, il se contente de le lui enlever des mains et de le reposer, sans aucune violence, dans une sorte de ballet lent.

Il est homosexuel. Pour pouvoir être accepté, il devient le meilleur rugbyman, celui qui est le plus "vache" et le plus "coriace". Pourtant, tout le reste du film montre sa profonde non-violence.

Autres

Sans que cela puisse être une certitude vue la brièveté de leurs apparitions, la femme de ménage qui écoute émerveillée la première audition de Victoria pourrait être une 2, et l'homme qui essaye de mettre ses chaussures dans le couloir afin qu'elles soient cirées pourrait être un 6.

Retour à la
description du film