Scroll To Top

Sur la route de Madison
Analyse

Francesca Johnson (Meryl Streep) : 4

Le type 4 a une problématique autour du sens de l'identité que Francesca résume très bien dans la lettre qu'elle a laissée à ses enfants : "Ce qui devient de plus en plus important, c'est d'être connue, connue pour tout ce que l'on a été durant ce bref séjour. Comme c'est triste, il me semble, de quitter cette terre sans que ceux que vous aimez le plus aient jamais su qui vous étiez vraiment." Quand elle a fait l'amour pour la première fois avec Robert, elle ne peut exprimer ce qu'elle ressent qu'en termes d'identité : "Et dans ce moment-là, tout ce que je croyais vrai sur moi jusque-là disparut. Je me comportais comme une autre femme et pourtant j'étais moi plus que jamais."

Francesca a le goût du beau. Seule de sa famille, elle écoute de la musique d'opéra. Elle parle avec Robert du poète Yeats. Elle est fascinée parce que Robert est descendu du train à Bari simplement "parce que c'était ravissant". Séparée de Robert, elle pense ainsi à leur relation : "Comme nos vies auraient changé si je l'avais fait ! Quelqu'un d'autre aurait-il pu en voir la beauté ?" Dans la grande série "Faites ce que je dis, pas ce que je fais", elle donne ce dernier conseil à ses enfants : "Faites tout ce que vous pouvez pour être heureux dans cette vie, il y a tant de beauté."

Évidemment, Francesca cherche et aime la différence. "Oh, je ne vous trouve pas si normal" dit-elle à Robert et dans sa bouche, c'est un compliment. De même, elle a aimé enseigner "quelquefois […] lorsqu'on tombe sur un élève qui arrive à faire la différence."  C'est d'ailleurs un objectif de vie : "Je sais que chacun devrait faire la différence, mais ce n'est pas le cas." Lors de la querelle du quatrième jour, elle reproche à Robert de la traiter comme il a traité toutes les autres et de la considérer comme une "femme simple". Il la rassure : "Vous êtes tout sauf une femme simple."

Francesca brave le qu'en dira-t-on : elle rejoint Robert un soir pour aller photographier un des ponts couverts malgré les risques de rumeur ("Je m'en moque"). Cela ne l'empêche pas par ailleurs de ne pas être sûre d'elle. Par exemple, quand elle a mis sa nouvelle robe et que Robert la regarde admirativement, elle s'inquiète aussitôt : "Qu'est-ce qui ne va pas ?"

Francesca a des difficultés à exprimer ce qu'elle ressent… même au chien : "Pourquoi tu m'aimes tant ? Tu sais que je ne t'aime pas", lui dit-elle tout en le câlinant et l'embrassant. Cela l'amène à dire à Robert qui lui offre des fleurs : "Sauf que celles-là sont vénéneuses."

La vie quotidienne lui pèse sans qu'elle l'avoue. Elle fait mécaniquement et silencieusement les tâches de la vie courante, apparemment en retrait dans ses pensées et ses émotions. Elle a tendance à repousser ce qui est proche d'elle au nom d'un idéal lointain et inaccessible. "Je sais que cela a l'air horrible, mais il me tardait que vous partiez", dit-elle quand sa famille part à la Foire d'Etat de l'Illinois. Pour cette raison, elle ne peut être heureuse là où elle est :

  Robert : Vous aimez vivre dans l'Iowa, je présume.
  Francesca : Je sais ce que normalement je devrais dire : oh c'est très bien, tranquille et les habitants sont très gentils […] et je les respecte pour toutes ces qualités [long silence] mais… [long silence]
  Robert : Mais ?
  Francesca : Et bien, c'est loin de ce dont je rêvais quand j'étais jeune.

Elle ne peut pas non plus réussir son mariage : "Personne ne voit. Lorsqu'une femme fait le choix de se marier et d'avoir des enfants, d'une certaine façon son amour commence, mais d'une autre façon il se termine."

On sent bien que c'est toujours le même mécanisme qui la conduira à ne pas suivre Robert : "La minute où nous quitterons cet endroit, tout va changer" ou "[Notre amour] je veux le garder pour moi, je veux t'aimer comme je le fais maintenant pour le reste de ma vie. Si nous partons, nous le perdons" ou "L'amour n'obéit pas à nos espérances. Son mystère est pur et absolu. Ce que Robert et moi avions ne pouvait pas continuer si nous étions restés ensemble."

Identification avancée : Francesca est un 4 de sous-type social ("Honte").

Robert Kincaid (Clint Eastwood) : ?

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une analyse détaillée de ce personnage.

[Inscription][Mot de passe oublié]

Autres

D'autres personnages peuvent être identifiés sur l'Ennéagramme : Michael Johnson (joué par Victor Slezak) et Richard Johnson (joué par Jim Haynie).

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une description de ces personnages.

[Inscription][Mot de passe oublié]

Retour à la
description du film