Désintégration et intégration

Nous avons tous constaté des moments de notre existence où nous avons l'impression que notre comportement est profondément différent de ce qu'il est d'habitude : par exemple, des moments de violente colère, de ces moments dont on dit après « Mes propos ont dépassé ma pensée » ou bien « Je ne sais pas ce que j'avais, je n'étais pas moi-même. » ; ou bien par exemple des moments où on est amoureux et où on a l'impression que tout nous est possible.

Le Modèle Unifié de l'Ennéagramme® intègre ces phénomènes et montre qu'ils dépendent du centre réprimé.

Désintégration de la personnalité

Désintégration d'un type

La désintégration est le mécanisme par lequel, sous l'effet d'un stress négatif, un type est de plus en plus sous l'emprise de sa compulsion. Dans un premier temps, la personne manifeste les aspects les plus négatifs de son type. Ensuite, elle y ajoute les défauts du type atteint en suivant les flèches de l'Ennéagramme ; ce type est dit type de désintégration :

le 1 α réprime le centre mental et a pour type de désintégration le 4 ;
le 1 μ réprime le centre émotionnel et a pour type de désintégration le 7 ;

le 2 α réprime le centre mental et a pour type de désintégration le 8 ;
le 2 μ réprime le centre instinctif et a pour type de désintégration le 4 ;

le 3 α réprime le centre mental et a pour type de désintégration le 9 ;
le 3 μ réprime le centre instinctif et a pour type de désintégration le 6 ;

le 4 α réprime le centre instinctif et a pour type de désintégration le 2 ;
le 4 μ réprime le centre mental et a pour type de désintégration le 1 ;

le 5 α réprime le centre instinctif et a pour type de désintégration le 7 ;
le 5 μ réprime le centre émotionnel et a pour type de désintégration le 8 ;

le 6 α réprime le centre instinctif et a pour type de désintégration le 3 ;
le 6 μ réprime le centre émotionnel et a pour type de désintégration le 9 ;

le 7 α réprime le centre émotionnel et a pour type de désintégration le 1 ;
le 7 μ réprime le centre instinctif et a pour type de désintégration le 5 ;

le 8 α réprime le centre émotionnel et a pour type de désintégration le 5 ;
le 8 μ réprime le centre mental et a pour type de désintégration le 2 ;

le 9 α réprime le centre émotionnel et a pour type de désintégration le 6 ;
le 9 μ réprime le centre mental et a pour type de désintégration le 3.

Le mouvement de désintégration peut être temporaire suite à un problème passager ou bien durable et relève alors d'un traitement psychologique.

Intégration de la personnalité

Intégration d'un type

L'intégration se produit quand un type se sent en sécurité et se libère de sa compulsion. Dans un premier temps, la personne manifeste les aspects les plus positifs de son type. Ensuite, elle y ajoute les qualités du type atteint en suivant à l'envers les flèches de l'Ennéagramme ; ce type est dit type d'intégration :

le 1 α réprime le centre mental et a pour type d'intégration le 7 ;
le 1 μ réprime le centre émotionnel et a pour type d'intégration le 4 ;

le 2 α réprime le centre mental et a pour type d'intégration le 4 ;
le 2 μ réprime le centre instinctif et a pour type d'intégration le 8 ;

le 3 α réprime le centre mental et a pour type d'intégration le 6 ;
le 3 μ réprime le centre instinctif et a pour type d'intégration le 9 ;

le 4 α réprime le centre instinctif et a pour type d'intégration le 1 ;
le 4 μ réprime le centre mental et a pour type d'intégration le 2 ;

le 5 α réprime le centre instinctif et a pour type d'intégration le 8 ;
le 5 μ réprime le centre émotionnel et a pour type d'intégration le 7 ;

le 6 α réprime le centre instinctif et a pour type d'intégration le 9 ;
le 6 μ réprime le centre émotionnel et a pour type d'intégration le 3 ;

le 7 α réprime le centre émotionnel et a pour type d'intégration le 5 ;
le 7 μ réprime le centre instinctif et a pour type d'intégration le 1 ;

le 8 α réprime le centre émotionnel et a pour type d'intégration le 2 ;
le 8 μ réprime le centre mental et a pour type d'intégration le 5 ;

le 9 α réprime le centre émotionnel et a pour type d'intégration le 3 ;
le 9 μ réprime le centre mental et a pour type d'intégration le 6.

Le mouvement d'intégration peut lui aussi être bref ou au contraire installé de façon plus durable et marquer alors une amélioration majeure de la personne.


Traditionnellement, le sens de désintégration est exprimé par une flèche sur les lignes du symbole de l'Ennéagramme :

 

Page précédente :
Hiérarchie des centres
Retour à
Qu'est-ce que l'Ennéagramme ?