Scroll To Top

Loin du Paradis
Analyse

Loin du paradis se déroule pendant les années 1957 et 1958 dans une société moraliste, fermée et raciste dont on dirait dans le modèle de la Spirale Dynamique qu'elle est dominée par le niveau d'existence Bleu. Cela ne change rien à la structure des ennéatypes bien sûr, mais cela change de manière non négligeable la manière dont ils s'expriment. Il est important d'en tenir compte en lisant cette analyse.

Loin du paradis: CathyCathy Whitaker (Julianne Moore) : 2

Cathy se soucie des gens. Sa première apparition à l'image nous la montre rentrant de faire des courses et insistant pour que ses enfants portent les paquets à l'intérieur de la maison avec la domestique noire : "Je veux que vous aidiez Sybil." Cela ne semble pas une attitude très courante dans son milieu…

Quand elle découvre Raymond venu à l'improviste dans son jardin, apparition que Mrs Leacock trouve effrayante ("Ah ! Mon Dieu ! Madame Whitaker, vous devriez appeler la police."), elle lui parle assez sèchement, mais s'en excuse aussitôt rassurée : "Je suis vraiment navrée de vous avoir parlé sur ce ton, monsieur Deagan. J'ignorais qui vous étiez et ce que vous faisiez chez moi."

Aussitôt qu'elle apprend la mort du père de Raymond, elle est très émue et éprouve le besoin de le manifester par un contact physique :

  Raymond : Mon père nous a quitté malheureusement.
  Cathy : Oh ! Oh Je… Je… [Elle s'avance vers lui et lui pose la main sur l'épaule.] Je l'ignorais. Je suis sincèrement désolée. Je vous présente toutes mes condoléances. Votre père était un homme merveilleux, très dévoué.

Elle cherche à comprendre ce qu'il vit : "Depuis que je vous ai vu à l'exposition, je me demande l'effet que ça fait d'être le seul dans la pièce. Le seul homme de couleur ou de quoi que ce soit… Ce qu'on peut ressentir dans ces circonstances…"

Si pour ses amies et pour la bourgeoisie de Hartford, Raymond n'est qu'un Noir, pour Cathy, il est une personne humaine, et elle se conduit, avec lui comme avec les autres en privilégiant l'émotionnel à la réflexion, ce qui la fait percevoir "imprudente [et] inconsidérée". Ce n'est pas la première fois que Cathy se comporte ainsi. Sa meilleure amie, Eleanor, dit d'elle : "Elle est libérale depuis la fac où elle faisait du théâtre avec de beaux étudiants juifs. Pourquoi crois-tu qu'on la surnommait 'La Rouge' ?" Mais, en réalité, il ne s'agit pas réellement d'une attitude sociale ou politique. Certes, elle déclare à Raymond lors de l'exposition que son"époux et [elle croient] en l'égalité des droit pour les Noirs et sout[iennent] ceux qui militent en leur faveur." Mais ce n'est qu'à la fin du film qu'elle-même songe à faire quelque chose de concret en devenant bénévole de l'Association pour le progrès des gens de couleur.

Avec son mari, Cathy est heureuse dans le rôle de "l'épouse comblée d'un haut cadre commercial qui a réussi." Le rôle d'éminence grise que souligne la journaliste lui convient : "Il y a un adage bien connu qui dit que derrière chaque grand homme, il y a une grande dame. En tant qu'épouse, mère et madame Magnatech personnifiée, Catherine Whitaker en est la parfaite illustration, une femme qui est aussi dévouée à sa famille qu'elle est gentille avec les Noirs."

De son efficacité en ce domaine, elle tire de toute évidence orgueil, la passion du 2, même si l'humilité reste la façade obligée : "J'avoue que je n'ai toujours pas compris pourquoi vous souhaitez interviewer quelqu'un comme moi."

Cathy est systématiquement positive avec Frank, même après avoir découvert son homosexualité. Qu'il aille en thérapie et elle l'encourage :

  Cathy : Frank ?
  Frank : Quoi ?
  Cathy : Je suis fière de toi, c'est tout.
  Frank : Ne dis pas ça.
  Cathy : Mais je le suis.

Fixation de flatterie, elle en fait parfois trop, par exemple après que Frank a essayé d'avoir une relation sexuelle avec elle et que cette tentative a piteusement échoué : "L'important, c'est de continuer à essayer. […] Frank, tu es un homme pour moi. Un vrai."

Il la frappe alors et bien évidemment, c'est simplement l'occasion de manifester son absence de besoins : "Ce n'est rien. Je vais bien. C'est un accident."

De Frank, elle attend qu'il se livre totalement à elle. Ainsi, quand il revient d'une séance de thérapie avec le docteur Bowman, elle cherche à savoir ce qui s'y est passé, et un brin de manipulation émotionnelle devrait l'aider à arriver à ses fins : "Il n'y a rien d'autre que tu aimerais partager avec ta femme qui t'adore."

Cela ne l'empêche d'être incapable d'exprimer ses propres émotions ("Je ne peux pas."). Quand Frank rentre à la maison le soir où elle l'a surpris en train d'embrasser un homme à pleine bouche, elle l'accueille ainsi : "Monsieur Maynard a laissé un devis pour la toiture. Je l'ai mis dans la cuisine. 1 200 dollars."

Cathy manifeste en permanence la compulsion consistant à éviter de reconnaître ses propres besoins. Sa vie n'est que cela. Quelques moments dans le film le soulignent. Madame Barker lui téléphone pour changer un rendez-vous : "Si ça vous arrange, je suis ravie." Raymond lui dit qu'il vaut mieux qu'elle ne le rejoigne pas à Baltimore : "Ce qui doit compter avant tout, c'est ce qui est le mieux pour Sarah." Elle comprend parfaitement l'argument et approuve de la tête.

Cathy remercie facilement les gens, même quand ce n'est apparemment pas justifié, par exemple son mari parce qu'il accepte d'aller voir un psychothérapeute.

Elle est d'une grande finesse psychologique. Elle devine à l'attitude de Frank qu'il "est arrivé quelque chose au bureau." Elle est bien consciente de ce que signifie parler de ses problèmes conjugaux à Raymond :

  Raymond : Il est parfois plus facile de se confier à un étranger.
  Cathy : Mais une fois qu'on s'est confié, celui qui vous a écouté n'est plus vraiment un étranger.

De même, elle perçoit l'agressivité cachée qu'il y a dans le fait qu'il l'ait amenée dans le restaurant fréquenté uniquement par des Noirs : "J'espère que vous trouvez ça très amusant."

Identification avancée : Cathy est un 2 de sous-type social ("Ambition").

Loin du paradis: FrankFrank Whitaker (Dennis Quaid) : ?

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une analyse détaillée de ce personnage.

[Inscription][Mot de passe oublié]

Loin du paradis: RaymondRaymond Deagan (Dennis Haysbert) : ?

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une analyse détaillée de ce personnage.

[Inscription][Mot de passe oublié]

Autres

D'autres personnages peuvent être identifiés sur l'Ennéagramme : Sybil (jouée par Viola Davis), Sarah (jouée par Jordan Puryear) et Eleanor Fine (jouée par Patricia Clarkson).

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une description de ces personnages.

[Inscription][Mot de passe oublié]

Retour à la
description du film