Scroll To Top

La tête de maman
analyse

La tête de maman : LuluLulu (Chloé Coulloud) : 8

Avant même le générique de début, Lulu agresse Simon dont le seul tort est de l'avoir appelé par son prénom, Lucile, au lieu d'utiliser le diminutif Lulu. La bagarre finie, Lulu (soyons prudent !) définit en dialogue intérieur son ennéatype 8 : "Il avait qu'à pas me chercher. J'ai un prénom de fille fragile, mais faut pas s'y fier. Mes parents se sont trompés à ma naissance. Lucile, ça me ressemble pas. Le premier qui m'appelle comme ça, je lui défonce la tronche. On m'appelle Lulu, point barre. Ou mieux, on m'appelle pas. On me laisse tranquille."

C'est aussi son moyen d'évacuer son trop plein d'énergie. Quand elle essaye pour la première fois de faire l'amour avec Simon et qu'elle n'arrive pas à se détendre et à se rendre disponible physiquement, celui-ci lui propose : "Tu veux qu'on se batte ?"

La violence est souvent physique, toujours verbale :

  Lulu : Je te préviens. Si on n'a pas assez à manger, je te tue.
  Juliette : T'as toujours les yeux plus gros que le ventre.

On notera en passant la passion d'excès. Lulu utilise le langage vert si fréquent chez son ennéatype. Le père de sa mère est "ce con", sa mère "la conne, la connasse, la salope " au choix, Jacques est "un vieux balayeur de merde de babouin" ou "le gros con". Elle est directe, au grand dam de son père, souvent choqué :

  Lulu : Tu vas faire du tourisme sexuel à Taïwan ?
  Antoine : Lulu !
  Lulu : Ben moi, si j'étais toi, j'en profiterais.

Elle l'est aussi avec sa grand-mère, par exemple lors de la scène du bain :

  Grand-mère : Aide-moi à sortir. Je vais être toute fripée.
  Lulu : Tu l'es déjà.

Et cette attitude, elle l'a en fonctionnement normal, quand tout va bien avec les gens qu'elle aime. Qu'il y ait un problème et l'agressivité verbale monte d'un ton… ou de plusieurs :

  • Sa meilleure amie, Clara, lui offre de beaux sous-vêtements pour leur fête commune d'anniversaire. Lulu n'a pas eu d'idées et n'offre rien à Clara. Pour se protéger, elle lui assène : "De toute façon, les surprises, c'est toujours raté."
  • Plusieurs fois, Clara qui ne songe qu'à l'aider, se voit suggérer de "s'occuper de [son] cul".
  • Quand Antoine lui raconte sa rencontre avec Juliette, rencontre provoqué par sa grand-mère, elle en tire les conclusions : "C'était un mariage arrangé. Il y avait pas d'amour."
  • Lorsque Juliette l'accueille à son retour de la nuit qu'elle a passé chez Frédéric, elle constate avec ironie : "Ah bon, tu t'inquiètes pour moi, maintenant."
  • Juliette est d'ailleurs régulièrement mise face à son incapacité à tenir son rôle de mère :
  Lulu : [Elle rentre dans la chambre où Juliette s'habille.] Maman, t'as pas une épingle à nourrice ?
  Juliette : M'enfin, tu pourrais frapper !
  Lulu : C'est bon, t'es ma mère.
  Juliette : Qu'est-ce que tu veux ? Une nourrice ?
  Lulu : Euh non, une épingle à nourrice. Mais peut-être qu'une nourrice pourrait m'être utile.

Parfois cette violence verbale rencontre la fixation de vengeance, comme lors de la dispute avec sa grand-mère :

  Grand-mère : Oh ! Lulu, arrête, maintenant. Laisse-moi tranquille.
  Lulu : Tu me dégoûtes.
  Grand-mère : Oh ! [Elle lève sa canne et donne un violent coup sur une branche à côté de Lulu.] Tu vas te taire, oui ?
  Lulu : Qu'est-ce que tu crois ? Que tu me fais peur ? Mais regarde toi, t'arrive même plus à marcher. [La grand-mère relève sa canne en un geste de menace.] T'es… T'es plus rien. T'es qu'une vieille.

Il y a même parfois une certaine cruauté un peu sadique qui transparaît. Lulu a provoqué la rencontre entre Jacques et Juliette, espérant que cette dernière le voyant vieilli cesse de le regretter. Elle les observe de loin et commente en dialogue intérieur : "Alors, qu'est-ce que t'en dis ? T'as vu comme il est devenu moche ? Tu te faisais des idées, ma grosse ! Tu vois bien que c'est un gros nul. Et ouais, c'est la vérité en face. […] Faut que tu lâches l'affaire, ma vieille. Et toi, mon gros con, tu la vois pas, tu la reconnais pas. […] C'est pour toujours, c'est fini. T'es vaccinée, là ? Tu le sens bien, le vaccin, dans tes veines ?"

Lulu transgresse volontiers les règles : elle va à Lavours en voiture alors qu'elle n'a pas, loin s'en faut, l'âge de conduire.

Elle dit volontiers non, notamment aux propositions de Clara qui veut l'aider à retrouver Jacques ("Alors là, c'est hors de question."). Cela ne l'empêche pas de réfléchir à la proposition et de la mettre ensuite en œuvre, de préférence seule.

Instinctif extérieur oblige, Lulu veut avoir un impact sur la vie des gens : c'est elle qui monte les retrouvailles de Juliette et Jacques, qui éloigne Antoine pour qu'ils puissent se rencontrer, etc. Cela ne fonctionne pas toujours ("J'ai déconné sur ce coup-là. J'ai déconné grave."), mais elle essaye de protéger ceux qu'elle aime, sa mère principalement. Par exemple, elle vire les gens de la chambre quand Juliette est malade et qu'elle estime que leurs propos vont surtout la démoraliser : "Bon, allez, tout le monde se casse là. La fête est finie. Maman est fatiguée. Allez, hop ! Allez finir votre thé en bas. Allez !"

Identification avancée : Lulu est un 8 α de sous-type conservation ("Survie") à aile 7.

La tête de maman : JulietteJuliette (Karin Viard) : ?

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une analyse détaillée de ce personnage.

[Inscription][Mot de passe oublié]

La tête de maman : Lulu et Jane BirkinLulu, Juliette et Jane Birkin

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une analyse détaillée des liens entre ces trois personnages.

[Inscription][Mot de passe oublié]

La tête de maman : JacquesJacques (Kad Merad) : ?

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une analyse détaillée de ce personnage.

[Inscription][Mot de passe oublié]

La tête de maman : AntoineAntoine (Pascal Elbé) : ?

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une analyse détaillée de ce personnage.

[Inscription][Mot de passe oublié]

Autres

D'autres personnages peuvent être étudiés à l'aide de l'Ennéagramme : Clara (jouée par Sarah Cohen-Hadria), Louisa, (jouée par Nanou Garcia) et la grand-mère de Lulu (jouée par Suzie Falk).

Les étudiants de l'Institut Français de l'Ennéagramme® peuvent accéder à une description de ces personnages.

[Inscription][Mot de passe oublié]

Retour à la
description du film